LE FORUM EST OFFICIELLEMENT FERMÉ. MERCI AUX MEMBRES ♥ (il reste cependant ouvert aux anciens pour qu'ils terminent leur RP et récupèrent leurs écrits).
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Honda
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 17

MessageSujet: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Mer 2 Sep - 18:54


C'était la fin d'après midi.
Dans le taxi qui nous menait à notre nouveau chez nous à Ren et moi, j'ai fais exprès de mettre un sac coté fenêtre, comme ça, il était bien obligé de me supporter une demi-heure encore coté de lui... Après trois heures d'avions, il n'est plus à ça près, non ? C'était loooongs d'ailleurs, je n'en pouvait plus sur la fin, j'avais des fourmis dans les jambes ! Je gigotais de partout, je crois même que le gamin devant notre siège à Ren et moi, était plus sage... Ou drogué, parce qu'il avait ses pupilles drôlement dilaté pour un vol en pleine journée.

Proche de mon frère, dans le taxi.
J'en profitais pleinement ! Ma main frôlait la sienne parfois à cause de la route un peu cabossé, c'était volontaire ou pas, et puis je regardait surtout le paysage qui était tout nouveau... Arcadia... Sa ville, son université, sa plage et notre loft ! Notre premier chez nous, ça me laisse un peu rêveur... Et ça me met un peu la pression aussi... On aura pas de personnel pour faire nos corvées, et je sens que je ne vais pas aimer ça.

Mes yeux...
Sont ébahis, lorsqu'il parcourt les plages de sable fins, et ce ciel orangé, flamboyant dans les derniers rayons du soleil... Je laisse échapper un gémissement de bonheur. Enfin, nous arrivons à notre loft, je ne suis pas déçu, d'extérieur, il fait rénové, moderne. Je prend mon sac et je laisse Ren payer le chauffeur... Toutes nos affaires de notre demeure, sont déjà à l'intérieur en principe, je suis impatient et je trépigne en appelant mon frère.

_ Oni-chaaaan ! Dépêche toi !

Je déborde d'enthousiasme.
Puis je m'approche de l'entrée, avec mon propre trousseau de clé. J'ouvre et ... Une vague de carton envahie ma vue et naturellement, je retire mes chaussures que je laisse à l'entrer, avant de lire sur les cartons.

_ Rei... Rei... Appartient à Rei... Rei.... Rei...  Bha mince, je pensais pas en avoir fais autant... Je croyais en avoir moins.

Déclarais-je.
Tout en me faufilant dans cette jungle cartonné, car j'essayais d'apprécier la décoration de ce loft avant tout. On la choisit parce qu'il nous ramène à nos origines nippones à Ren et moi, c'est une décoration plutôt traditionnel. Donc oui, bien sûre qu'on va essayer la vie à l'américaine, mais on n'oubliera jamais d'où on vient.

_ C'est grand, c'est bien... Y'a même un balcon qui donne sur la mer !

Désignais-je à l'attention de mon ainé.
J'ai un sourire impérissable, car jusqu'ici, tout se déroule comme prévu ! Je vais vivre seul avec mon frère... Et demain, premier jour d'école !! Ça me rend dingue !! Je retrousse les manches de mon kimono et je commence à vouloir déballer les cartons pour commencer notre installation, tout en jetant de bref coup d’œil à Ren.

Mon petit chat sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Ven 4 Sep - 13:03

Enfin sur terre ferme !
Tu n'aimais pas les déplacements à longue distance, encore moins si c'était en avion, qu'il fallait faire plusieurs escales et qu'il y a des saloperies de mioches. En effet, même si vous aviez voyagé en classe business, il y avait deux enfants qui ne faisaient que pleurer et hurler afin d'attirer l'attention de leur mère, une bourge un peu pute qui ne faisait que lorgner les stewards. Tu avais peiné à t'endormir mais tu avais réussi – tu avais bavouillé, même ! Tu étais fatigué d'avoir fait nuit blanche la veille du voyage, ajoutant la douleur de ton tatouage et le décalage horaire. Le tout t'avait achevé, tellement que tu ne t'es réveillé que pour aller aux toilettes et pour changer de transport, montant dans un taxi avec ton frère, à la sortie de l’aéroport.

La lumière t'aveuglait alors tu gardais ta frange bien placée sur tes yeux. Les calmants que tu avais pris dans l'avion, pendant que tu étais allé aux toilettes, t’emperchaient de te concentrer ou de réfléchir correctement mais, au moins, tu n'avais plus mal au dos. Le tatouage que tu avais fait quelques jours auparavant cicatrisait correctement mais, vu sa taille, il était normal d'en souffrir, surtout que les aiguilles s'étaient trop approchées de tes côtes et des omoplates. Les pupilles complètement dilatées, le regard fixé au loin, tu voyais tout sans vraiment t'y attarder : tu avais juste besoin de dormir un peu mais, malheureusement, tu allais devoir t'occuper des cartons et autres, avant. Alors, tu allais remplacer ce somme par quelques cafés et des sucreries.

Même si tu étais distrait, tu sentais la main de ton frère effleurer la tienne, pendant que vous étiez dans le taxi. Tu ne savais pas s'il faisait exprès ou si c'était involontaire, à cause des nids-de-poule qu'il y avait sur la route. Arcadia était peut-être le passeport vers une toute nouvelle vie, des nouvelles chances et occasions mais, pour toi, malgré ce changement d'airs, ce n'était pas aussi bien que ça : tu dépendais toujours de votre père, de son argent et tu étais dangereusement près de ton frère. Ton frère, tu l'aimais trop pour vraiment t'en éloigner, tu pouvais marquer des limites et des distances entre vous, vous tu ne pouvais pas couper les ponts : tu te devais de le protéger et de l'aimer. C'est ce que votre mère aurait voulu. Il paraît qu'elle priait tous les jours pour pouvoir avoir deux enfants, d'une façon ou d'une autre, afin qu'ils ne connaissent pas la solitude qu'elle avait vécu en étant fille unique – surtout, dans un milieu aisé.

Par ailleurs, tu n'aimais pas particulièrement la plage : tu la détestais, à vrai dire. D'ailleurs, tu préférais la montagne et être relativement loin des fastes et des misères de la ville, même si tu n'étais pas contre le fait d'avoir une connexion internet rapide et une grande liberté de mouvement. Bref. Tu aimais observer l'océan, mais ça en restait là. Plus loin t'étais de la mer, mieux tu te portais – c'était pareil pour votre géniteur. Par chance, aux États Unis, ton frère et toi étiez majeurs, même si vous ne pouviez pas acheter de l'alcool et du tabac avant les vingt et un ans. Tu fumais depuis deux ans et tu n'allais pas acheter ça par toi-même, tu allais te servir d'autrui, de tes partenaires, comme d'habitude. D'un autre côté, maintenant que vous alliez habiter seuls, vous n'alliez plus retrouver vos lits faits, les draps propres et régulièrement changés, vous alliez devoir faire le ménage vous-même : il n'y avait plus d'employés de maison, mais ce n'était qu'un détail. Toi, tu te fichais peu de devoir nettoyer, tu l'avais souvent fait dans tes entraînements de kendo, pendant les premières années : cela faisait partie de la discipline.

Tandis que ton frère, ébahit, détaillait le paysage que les lieux vous offraient, toi, tu étais occupé à essayer de garder les yeux ouverts sans perdre patience. Les effets des calmants restaient toujours, mais ils n'étaient que moindres. Vous aviez eu pour environ une demi-heure de trajet en voiture et, après avoir passé près d'une journée assit, tu n'avais qu'une envie : bouger. Tu n'avait pu ni fumer ni t’entraîner pendant ce voyage et, bien qu'un jour de repos n'était jamais en trop, tu avais ton propre concept des congés. L'apparence extérieure du loft était moderne, mais tu t'en fichais du moment que l'intérieur était traditionnel. Rei prit son sac et s'extirpa en premier du taxi pendant que tu payais au chauffeur. De plus, tu as demandé quelques renseignements vis à vis des boutiques, l'emplacement de l'hôpital et autres – ce qui pouvait s’avérer fort utile. Après cela, tu as donné un pourboire au taxiste afin de le remercier : en effet, aujourd'hui, tu n'avais pas envie de cuisiner, donc tu avais prévu de commander quelque chose.

Onii-chaaaan ! Dépêche-toi ! lança ton cadet pendant que tu recèperais ton sac.

Les sourcils vaguement froncés, pour changer, tu as fixé ton frère : comment est-ce qu'il pouvait être aussi énergique et enthousiaste, lui ? Surtout, après un tel voyage...  Soupirant, tu n'as pas tardé à le rejoindre au seuil de votre nouvelle demeure. Il sortit son trousseau de clés et ouvrit la porte. Vous avez retiré vos chaussures et êtes parti chacun de votre côté : tandis que ton frère alla directement vérifier ses cartons, toi, tu as été déballer les outils de cuisine, la vaisselle, les couverts et la cafetière. Tu t'attendais déjà à voir tous les cartons et trucs au milieu, c'était logique mais, contrairement à Rei, tu n'avais pas beaucoup de choses, en soi. Tu avais plus de livres que d'affaires. Boire et manger quelque chose était ta priorité, désormais.

Rei... Rei... Appartient à Rei... Rei.... Rei... Bha mince, je pensais pas en avoir fais autant... Je croyais en avoir moins. déclara ton cadet, balayant les lieux du regard.  C'est grand, c'est bien... Y'a même un balcon qui donne sur la mer !

Cette dernière remarque t'était adressée, pendant qu'il désignait ledit balcon.
C'était parfait pour être tranquille et regarder la mer tout en fumant une cigarette mais, tu ne pouvais pas te permettre de fumer à la maison que ce soit dehors ou dedans parce que ton frère se rendrait rapidement compte. Certes, tu pouvais sentir le tabac et mettre comme excuse qu'un de tes amis fumait. Mais, si tu le faisais à la maison, il n'y avait pas d'excuses. Le sourire aux lèvres, pour changer, Rei retroussa les manches de son kimono et commença à ouvrir ses cartons, t'adressant des brefs coups d’œil de temps à autres. Tu as préparé un thé vert à ton frère et tu as sorti quelques biscuits avant de te diriger vers le coin salon. Tu as posé le paquet de biscuits et la tasse de ton frère sur la table basse, gardant ton café dans l'autre main avant de te laisser tomber sur le canapé.

Laisse ça, on s'en occupera plus tard. soufflais-tu, sirotant ton café, poussant un petit soupir d'aise – vous étiez enfin chez vous. Tu as marqué une pause et, plutôt que t'attarder sur la décoration , tu as détaillé ton frère avant d'ajouter : Je n'ai pas envie de cuisiner, ça te dit si on commande quelque chose ? Alors, qu'aimerais-tu dîner, ce soir ? Qu'est-ce qui te ferait plaisir, Rei ?

Le ton que tu avais employé était assez froid mais pas pour autant désagréable : tu étais juste fatigué.
Doucement, tu as passé une main dans tes cheveux afin de dégager ton visage. Ensuite, tu as massé tes tempes, t'enfonçant contre le divan. Après avoir fait un peu de rangement, tu allais devoir prendre une douche, mettre de la crème sur ton dos, sortir le matos pour les cours de demain – puisque c'était le premier jour à l'université – et appeler votre père. Il était encore trop tôt dans votre pays, après tout, il y avait treize heures de décalage d'Arcadia à Osaka. Encore est-il, tu ne l'aurais même pas contacté s'il ne te l'avait pas demandé et que vous n'aviez pas eu besoin de son pognon.


Dernière édition par Ren Honda le Lun 7 Déc - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Honda
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 17

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Ven 4 Sep - 16:54

Noyé dans son océan de carton.
Rei, était bien trop enthousiaste pour se laisser submerger par la fatigue et le décalage horaire, même si pour un bien, il faudrait qu'il mange et aille se reposer d'ors et déjà... Mais non, sûrement pas maintenant ! Pas à l'aube de cette nouvelle vie... Même si au loin, le soleil décline dans des nuances orangées pour annoncer la fin de journée. Tout en prenant ses marques, s'installant et déposant ses affaires ici et là dans le loft, dans des va et vient qui créaient des petits coups de vent, la voie de Ren retenti enfin.

Laisse ça, on s'en occupera plus tard.

Ses désirs...
Son des ordres ! Immédiatement, Rei se stoppait dans son affaire pour rejoindre son ainé de quelques minutes dans un large sourire, et pour cause... L'odeur du thé ! S'installant en face de Ren et le remerciant d'un sourire que lui avait perdu depuis trop longtemps, d'une voie toujours froide, singulière, l'ainé reprit en croisant le regard de son jumeau, un regard, toujours doux et emplit d'affection.

_Je n'ai pas envie de cuisiner, ça te dit si on commande quelque chose ? Alors, qu'aimerais-tu dîner, ce soir ? Qu'est-ce qui te ferait plaisir, Rei ?

Demandait-il.
Rei, soufflait sur sa tasse avant de boire quelques gorgées, tout en réfléchissant.

_ On est en Amérique, on peut commander tout ce qu'on veut !

S'exclamait-il, impatient de tout tester.
Le jumeau au sourire impérissable, balayait le loft du regard à la recherche du saint téléphone fixe. Trouvé ! Il se leva et décrocha l'appareil sans fil de son mur, avant de revenir près de son frère et de s'assoir à coté de lui tout en lui tendant

_ J'ai envie... De me la jouer américaine ! Alors pour moi... Ça sera... Un hamburger frittes avec une glace de chez Ben & Jerry's avec... Des M&M's ! Et un maxi coca !


Bonjour...
Je viens tuer ton cholestérol et ta glycémie et je vais te donner en même temps, une énorme envie de vomir ! La gourmandise de Rei, c'était quelque chose... Quelque chose que son propre estomac ne supportait pas, il le savait, mais ses yeux étaient toujours plus grand que sa raison.

_ J'suis sûre que tu vas pas oser manger pareil... O-ni-chan. C'est bien, on commande, et ça viendra à la maison, tout chaud...

Provoquait-il.
Avec un sourire amusé, s'appuyant un peu contre son frère et s'étendant un peu dans le sofa, si moelleux. Il laissait toujours Ren commander les plats, car même au téléphone, il avait... Cette manière de parler, qui obligeait les commerçants à les servir aux plus vites et aux mieux, et surtout, on le prenait au sérieux. Quand Rei avait des commerçants au téléphone, ça durait toujours trois heures car il avait une voie si mielleuse, agréable, douce malgré lui que les femmes avaient du mal à le laisser tranquille et lui n'osait pas raccrocher promptement.

Que va commander Grumpy Cat ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Dim 6 Sep - 19:20

Rei semblait réfléchir, soufflant doucement sur son thé avant d'en boire quelques gorgées.
La réponse de ton frère, tu la voyais venir et on aurait parfaitement pu l'illustrer avec un certain proverbe : à Rome, faites comme les romains. En effet, tu ne savais même pas pourquoi tu posais la question à ton cadet, il allait indéniablement prendre un menu typiquement américain. Tu n'étais pas quelqu'un de difficile, à l’heure de manger mais tu n'étais guère adepte des fast-food américains mais tu n'avais rien contre la nourriture rapide nippone. Rien ne pouvait égaler les sushi, les onigiri ou les pains au yakisoba.

On est en Amérique, on peut commander tout ce qu'on veut ! s'exclama-t-il, visiblement impatient.

Et ben, voilà ! Qu'est-ce que tu avais supposé ?
Toutefois, tu avais tellement faim que tu étais prêt à manger n'importe quoi – ou presque. Tu n'allais pas trop réfléchir là-dessus et, si ce n'était que de temps à autres, tu pouvais bien manger ce truc. Ton jumeau avait envie de goûter à tout, d'essayer des nouvelles choses. À Kyoto, il y avait aussi des restaurants fast-food américains mais votre père avait toujours refusé de vous laisser vous approcher de ces bouses pseudo-alimentaires et non nutritives. Il vous laissait cependant manger des plats mexicains et italiens, par exemple. Bien que ce soit considéré comme étant de la nourriture rapide, ce n'était point comme la bouffe américaine. Il y avait des nutriments et une véritable relation qualité-prix. Ce n'étaient pas des calories vides mais exorbitantes : il n'y avait rien qui puisse attenter contre votre santé – tant que vous n'abusiez pas du fromage fondu.

Le sourire aux lèvres, Rei balaya les lieux du regard avant de se lever afin de décrocher le téléphone fixe. Il revint aussitôt, s'installant près de toi tout en te tendant le combiné téléphonique – que tu pris sans trop hésiter même si la proximité de ton frère te perturbait un brin. Pourquoi c'était à toi de commander et non à lui ? Parce qu'on ne le prenait pas au sérieux. Sa voix était trop doucereuse, il se faisait accrocher par les vendeurs et livreurs, autant au téléphone comme sur place – si vous aviez le malheur d'être en magasin, à cet instant même. Silencieusement, tu as fini ton café et tu as posé la tasse sur la table basse qui se trouvait devant vous – tout en écoutant ton cadet :

J'ai envie... De me la jouer américaine ! ajouta-t-il mais, ça, tu l'avais déjà deviné. Alors pour moi... Ça sera... Un hamburger frites avec une glace de chez Ben & Jerry's avec... Des M&M's ! Et un maxi coca ! te répondit-il, se laissant emporter par sa gourmandise.

Alors, là ! Tu en savais d'un qui allait avoir mal au bide, ce soir... Tu allais devoir lui concocter une de tes infusions digestives après-repas si tu ne voulais pas qu'il finisse par vomir ce qu'il allait manger. Il n'y avait pas moyen de négocier avec ton frère, quand il avait faim, ça, c'était clair. Tout comme avec toi, quand il s'agissait de ponctualité ou de discipline. Ton frère marqua une courte pause avant de reprendre la parole, affichant un sourire enjoué – il te provoquait :

J'suis sur que tu vas pas oser manger pareil... O-nii-chan. C'est bien, on commande, et ça viendra à la maison, tout chaud... te dit-il, s'étalant sur le canapé tout en s'appuyant contre toi.

Indiscrètement, tu as plissé les yeux, fixant ton frère.
Te défiait-il, uh ? Était-ce un pari ? Tu n'aimais pas perdre et tu n'allais certainement pas lui faire la joie de lui donner raison. Après tout, tu avais déjà songé à prendre comme lui puisque tu n'avais pas envie de réfléchir à ce que tu allais manger. Ceci dit, tu allais être plus raisonnable que lui : pas de glace pour toi, encore moins avec des M&Ms.

Tu veux peut-être parier, Rei ? lançais-tu, en haussant légèrement les sourcils. Quel genre de hamburger veux-tu ?

Arborant un air presque hautain voire confiant, tu as composé le numéro du Burger King du centre, puisque McDonalds ne faisait pas des livraisons à domicile. Tu dévisageais le téléphone, évitant de croiser le regard de ton cadet afin de ne pas trop t'attarder sur le fait qu'il était trop près de toi. Tes mains te grattaient : tu avais envie de le toucher, de le caresser, de l'attirer contre toi mais tu te faisais violence de garder tes distances avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rei Honda
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 17

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Mer 9 Sep - 19:52

Avec un éclair de malice dans le regard, Rei, attendait avec impatience la réponse de son ainé.

— Tu veux peut-être parier, Rei ?

Répondit-il de sa voie grave, tout en haussant un sourcil.
Rei, adorait quand son frère tombait dans la provocation, de manière volontaire ou non... Alors, il souriait de plus belle lorsque son frère marchait dans son sens.

_Quel genre de hamburger veux-tu ?

Demandait-il.
Tout en composant le numéro sur le téléphone. Rei, posait son index droit sur son menton, tout en réfléchissant avant de répondre avec enthousiasme.

_ Cheeseburger !

Il s'en léchait les lèvres d'avance.
D'ailleurs, pour calmer un peu sa faim, il finissait le biscuit accompagné de quelques gorgées de son infusion. Puis, Rei, se leva doucement pour ne pas déranger son frère au téléphone et débarrasser sa tasse.

Une fois debout...
Il avait un peu hésité sur le chemin à emprunter, encore un peu perdu... Une chance que ce loft ne soit pas si grand, même si il avait beaucoup de charme et de luxe, très cosy ! Rei, se rendait à la cuisine et lavait sa tasse tout en sifflotant un air familier. Il attendit que son frère finisse de commander pour lui demander.

_ Tu as choisis ta chambre ? Moi j'aimerais celle avec vu sur la mer ! Si ça ne te dérange pas Oni-chaan !

Demandait-il, presque suppliant.
Avant de revenir dans le salon, impatient que les commandes arrives ! D'ailleurs, il fit un virage vers le balcon pour observer l'horizon et l'océan avec passion, fasciné par l'étendu infinie . Appuyé sur le rebord du balcon, Rei poussait un soupire de satisfaction, tout commence très bien...

_ Ici tout iras bien mieux... J'en suis sûre.


Murmurait-il à lui même.

Des étoiles pleins les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Sam 26 Sep - 16:00

Posant son index sur son menton, ton cadet sembla réfléchir à ta question. Tu ne savais même pas pourquoi est-ce que tu lui avais demandé, vous aviez pratiquement les mêmes goûts en matière de nourriture. Il risquait donc de prendre comme toi, à quelques détails prés. Tu savais qu'il n'aimait pas potatoes, par exemple, et qu'il préférait les frites – contrairement à toi. Enfin, en sommes, tu savais déjà ce qu'il allait te répondre – et ce, avec enthousiasme :

Cheeseburger !
Cheeseburger. pensas-tu au moment même que ton frère prit la parole.

Même si tu t'efforçais de garder une certaine distance avec lui, vous étiez toujours sur la même longueur d'ondes – ou presque. Afin de calmer un brin sa faim, ton cadet mangea un biscuit, l'accompagnant de quelques gorgées de thé. Ton regard se posa sur ses lèvres alors qu'il sirotait son infusion alors, dans le but de détourner ton attention de lui et de chasser tes envies, tu as lancé l'appel au Burger King du centre ville. Suite à cela, Rei se leva et s'éloigna de toi pour te laisser passer commande, débarrassant sa tasse par la même occasion.

Oui, bonsoir. lançais-tu sérieusement et aussi poliment que d'habitude lorsqu'on décrocha. Deux menus XL à livrer dans mon domicile, s'il vous plaît. Le premier avec un Double cheeseburger, des grandes frites, un maxi-coca et une glace ben & jerry's aux M&M's en dessert. Pour le second, ce sera une Bacon double cheeseburger, des grandes potatoes, une petite bouteille d'eau et un caramel sundae en dessert. continuais-tu, marquant une courte pause avant d'ajouter : Non, j'aimerais que vous incluiez aussi deux portions d'onions rings, deux de bâtonnets de mozzarella et une boîte de 12 nuggets. Pour ce qui est des sauces : quatre deluxe, quatre barbecue, quatre au fromage, quatre de mayonaise, beaucoup de moutarde et beaucoup de ketchup. …. Hm. Pas de souci pour l'extra des sauces, ajoutez-les quand même.

Quitte à abuser, autant le faire dans les règles de l'art !
La pauvre fille qui s'occupait des commandes béguait en s'adressant à toi. Tu avais beaucoup commandé et elle s'en perdit, c'est pourquoi elle te répéta ta commande afin que tu puises la confirmer. Elle te fit part du fait qu'il fallait payer un extra pour les sauces et le déplacement ainsi que ta commande serait gratuite si elle n'arrivait pas chez toi en moins de quarante minutes. Tu devras payer directement au livreur puisque tu refusais de le faire par téléphone avec ta carte – tu ne te méfiais pas des nouvelles technologies mais des utilitaires qui en usaient à mauvais escient. Pendant que tu passais commande, ton cadet demeura dans la cuisine, faisant la vaisselle. Lorsque tu eus fini, ton jumeau s'adressa à toi depuis le coin cuisine :

Tu as choisi ta chambre ? Moi, j'aimerais celle avec vue sur la mer ! Si ça ne te dérange pas, Onii-chaan ! te demanda-t-il d'un petit air suppliant, revenant ensuite dans le salon.

Il était visiblement impatient : il attendait avec hâte l'arrivée de votre dîner typiquement américain. Tu ne lui as pas répondu directement, prenant le soin de poser le téléphone à sa place tout en suivant ton frère du regard – une fois de plus. Il alla au balcon afin de regarder à l'horizon, là où ciel et mer se fondaient pour n'en faire qu'un. Au moment où ton frère soupira d'aise, tu as poussé un soupir d'agacement avant ce te détourner de lui. Il ne fallait pas que ça recommence, il ne fallait pas que tu t'en approches trop. Il fallait que tu gardes tes distances avec Rei. Tu te fichais complètement de la mer, tu préférais la montagne. Ton frère pouvait bien garder la chambre en question, surtout que ça lui faisait plaisir.

Si ça te fait plaisir. lui répondis-tu, finalement, arpentant entre les cartons afin de récupérer un des tiens où tu avais une cinquantaine de livres.

Tu as soulevé la boîte en question, poussant du pied un deuxième.
Afin de te changer les idées, tu as opté pour commencer à ranger les livres dans les étagères, par thème et par ordre alphabétique comme tu avais l'habitude de le faire. Tu en avais de toutes sortes, même des romans érotiques – que tu planquais afin que ton frère ne les trouve pas, il fallait l'avouer. Tu avais emballé tes cartons avant de la même façon que tu les rangeais alors, c'était une chose facile de les remettre à leur place : tu n'avais qu'à sortir le contenu et le placer. Tu as fait plusieurs allées-retour dans le loft afin de récupérer les quatre autres cartons avec des livres, guettant l'heure de temps à autres : le livreur n'avait plus que dix min pour arriver chez vous s'il voulait que tu le payes puisque le fast food froid n'était pas mangeable, en soi.

Le dernier délais s’écoula rapidement, alors que tu avais déjà ouvert les sacs contenant tes habits. Le livreur tarda trop, à ton goût. Lorsqu'il sonna enfin à votre porte, tu allas ouvrir. Les mains enfouies dans les manches de ton kimono, droit et sérieux, tu ouvris, écoutant le livreur : il avait croisé une connaissance avec qui il avait parlé avant de venir chez vous, sans compter qu'il ne s'excusa même pas d'être arrivé en retard. Ce dernier te regarda de haut en bas avant de pouffer, ce qui te fit tiquer – cet enfoiré s’était moqué de toi. Tu t'étais légèrement penché vers lui afin de récupérer ta commande avant de prendre la parole, très sèchement – et d'un ton plutôt désagréable :

Bonsoir. 46min 35s, voilà ce que vous avez tardé. Cela fait 6min et 35s de trop et, selon le règlement, vous ne pouvez exiger nul payement si vous dépassez le cap des 40min de livraison. Sur ce...

Sans préavis et à l'aide de ton pied, tu as claqué la porte au nez du livreur.
Tu comptais appeler ses supérieurs pour déposer une réclamation à son sujet pour un manque de formalité et, puisque tu ne l'appréciais déjà pas, sûrement pour offense à un client. De quoi lui faire perdre son job donc, c'était parfait. Les trois sacs des commandes entre les bras, tu as été les poser sur la table basse du salon. Ensuite, t'es lavé les mains dans la cuisine et tu es retourné au salon avant d'appeler ton frère – tout en sortant ton menu et le reste des sacs :

Rei, à table. N'oublies pas de te laver les mains, tu as touché aux cartons et autres. Dieu sait par où est-ce qu'ils ont été... terminais-tu en piochant un bâtonnet de mozzarella avant de le croquer – te laissant tomber sur le canapé. Il fallait que tu manges et que tu sortes un peu pour passer ta mauvaise humeur parce que tu devais absolument que tu fumes une clope.


Dernière édition par Ren Honda le Lun 7 Déc - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Honda
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 17

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Dim 11 Oct - 12:07

Ren...
Entama son emménagement, et était d'accord pour que son jumeau prenne la chambre avec vu sur la mer. Ça, pour Rei, c'était une preuve que quelque part, son frère tenait toujours à lui, encore un minimum pour accepter cette petite requête. C'est vraiment un bon début ! Humant l'air marin à plein poumon, Rei sentait le vent d'un nouveau départ pour son frère et lui... Il tournait son visage vers son aîné de quelques minutes et celui-ci poursuivait son rangement. Rei se demandait si lui aussi sentait ce renouveau...Et à voir son visage fermé, crispé à la limite... C'était... Relativement décourageant... Au moins, ils étaient loin de leurs père et de son autorité ! Peut-être que ça décoincerais Ren... Peut-être...

Rei sentit un frisson.
L'air marin, c'est bon mais c'est vite trop frais en soirée. Il avait eu le loisir de voir se coucher le Soleil, et en se tournant pour rentrer, l'emménagement avait déjà bien progressé grâce à son frère. D'ailleurs, ce dernier alla ouvrir la porte au livreur avec une mine de serial killer qui ne faisait ni chaud ni froid à Rei, mais en effrayait plus d'un qui pouvait ne pas connaitre l'obscur jumeau et son caractère...Spécial.

Notre androgyne.
Lui, basculait ses cartons dans sa chambre, et il libéra bien rapidement son shamisen qu'il déposa au pied de son lit. Puis, tout ces kimonos préférés... Là où son frère aura probablement commencé par libérer ses livres, Rei, lui, c'est plus sa garde robe, qu'il range et trie en fonction de la mode, la saison et ses préférences. Leurs mère, avait toujours souhaité une fille...Rei, avait ce coté doux, affectueux et attentif à son apparence qui comblait ce manque, même si c'était un garçon.

— Rei, à table. N'oublies pas de te laver les mains, tu as touché aux cartons et autres. Dieu sait par où est-ce qu'ils ont été...
_ Eeeeh ! Je suis celui qui se lave le plus de nous deux ! Alors, ne dis pas n'importe quoi...

Rétorquait-il.
Avant de quand même obéir à son frère et de se laver les mains, avec un sourire satisfait. Puis, il rejoint ce dernier dans le salon du loft, presque en chantonnant d'optimisme tandis que son frère était K-O par le voyage, Ren, était étalé sur le canapé et devant lui... Toutes ces bonnes choses !

_ Hmmm !! Attends... Tu as commandé tout ça ?? Oni-chan va devenir sumotori !

Se moquait Rei en gonflant les joues pour imiter les sumos.

_ Tu me prêteras tes kimonos, si tu rentres plus dedans ?

Poursuivait-il en s'installant face à son frère.
Reluquant les sachet en carton d'où une odeur appétissante s'échappait. Il savait que son frère était rentré dans son jeu, de celui qui commandera le plus... Mais là... Ren avait fait fort, dans l’extrême ! Rei, plongea sa main dans un sachet et en sortie les frites, les sodas, dans un autre, c'était les burgers.

_ Ah... Voilà le mien ! Ultimate cheeseburgeeeeer !

Chantonnait-il fièrement.
Il ouvrit la boite qui renfermait le sandwich chaud et dégoulinant de fromage fondu. Leurs mère, n'avait jamais été fan des fast food, mais pour faire plaisir à ses garçons, elle était capable de tout... C'est surtout leurs père, bien plus traditionaliste qui interdisait ce genre de "mal bouffe pour bétail" à la maison. Alors, dans le passé, c'est souvent en cachette que le trio se faisaient un McDo ou Burger King.

_ Itadakimasu Oni-chan !

Déclarait-il.
Avant d'essayer de mordre dans le burger... Sa mâchoire était visiblement trop petite... Si il attaquait d'un coté ou de l'autre, la sauce et le steak partirait à coup sûre.

_ Nani ? Ils sont bien plus gros qu'au pays ! Je fais comment pour le manger ??

Y'avait-il une technique particulière ?
La "eatburger no jutsu" ? Même les sandwichs sont obèses en Amérique... Rei, observait judicieusement son frère, peut-être qu'il aurait une astuce.

Montre l'exemple à ton petit frère, Ren !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Sam 24 Oct - 11:27

Rei râla quand tu lui demandas de se laver les mains avant de manger, précisant qu'il était celui qui se lavait le plus, de vous deux. En effet, ton frère passait plus de temps à patauger dans le bain que coucouné dans son lit, à dormir. C'était un maniaque de l'hygiène personnel et ce n'était pas forcement bon, tu le lui avais déjà fait remarquer mais il n'y prenait pas compte. Après tout, se baigner trop longtemps et trop souvent détruisait le PH de la peau ainsi que sa barrière protectrice, laissant passer plus facilement les bactéries, virus et autres agents nocifs pour l'Être humain et sa Santé. Sans compter qu'il pouvait facilement attraper de la dermatite et/ou que sa peau devienne atopique. Bref. Toi, tu avais des meilleures habitudes dans ce domaine, grâce à tes connaissances en médecine.

Lorsque ton cadet se fut lavé les mains, il esquissa un sourire satisfait et revint près de toi, fredonnant. Comment faisait-il pour avoir autant d’énergie après un voyage aussi long et avec treize heures de décalage dans le corps ? Tu étais quelqu'un d’énergique, en général mais autant d'escales et de transports, autant d'horaires et de changements t'avaient achevé. Et pourtant, alors que tu ne devrais qu'être fatigué, tu étais on ne peut plus frustré. Votre père avait beau être loin de vous, tu ne te sentais pas libre pour autant. Tu pensais avoir fait le bon choix en optant pour garder des distances avec ton jumeau mais c'était épuisant et, indéniablement, il risquait de croire que tu l'en voulais, qu'il avait fait quelque chose de mal ou autres – alors que ce n'était pas le cas. Tu ne cherchais qu'à le protéger de la société et de toi, surtout.

Hmmm !! Attends... Tu as commandé tout ça ?? Onii-chan va devenir sumotori ! commenta ton cadet, se moquant de vous tout en gonflant les joues afin d'imiter les lutteur de sumo. Un bref rictus fendit tes lèvres, prenant un air sarcastique avant que Rei ne poursuive son discours, s'installant en face de toi : Tu me prêteras tes kimonos, si tu rentres plus dedans ? 

Parle pour toi, Rei. Je ne crains pas de grossir, moi. rétorquais-tu, taquinant ton frère pendant qu'il reluquait les sachets où se trouvait son repas.

Ce dernier récupéra aussi son menu et tout ce que tu avais commandé pour lui.  Il voulait manger comme un américain, ce soir ? Il allait le faire mais, autant en nourriture qu'en quantité. Il posa sa commande devant lui. Sa façon de sourire, son insouciance apparente et son innocence. Qu'est-ce que tu pouvais l'envier, parfois ! Il avait une pureté que tu avais perdu il y a plusieurs années, après la mort de votre chère mère. D'ailleurs... serais-tu qui et comme tu es, aujourd'hui, si votre génitrice était toujours en vie ? Peu de choses n'auraient changé, en vrai : tu aurais été tout aussi frustré, tu aurais pris des distances avec ton frère et tu aurais continué ta vie d'études et de débauche afin d'oublier ses sentiments que tu peinais à étouffer.

Ah... Voilà le mien ! Ultimate cheeseburgeeeeer ! chantonna-t-il, ouvrant la boîte qui contenait son sandwich. Itadakimasu Onii-chan !

De ton côté, tu as commencé à manger tes potatoes, ouvrant une sauce deluxe afin de les assaisonner. Tu lui as répondu un Itadakimasu dans un souffle, ouvrant la boîte de ton hamburger afin de voir à quoi ressemblait ce que tu avais commandé. En tout cas, ça sentait bon et ça avait beaucoup de bacon, comme tu l'avais précisé – sinon, tu aurais réclamé le fait qu'on ne t'ait pas mit l'extra que tu avais demandé. Après tout, si on ne te l'avait pas mis, tu aurais dû le payer si le livreur était arrivé à son heure. Mais soit. Ton frère, quant à lui, avait décidé de commencer par son burger et ne savait visiblement pas comment le manger. Il tente de le mordre qu'un côté, mais il n'y arrivait pas puisque sa bouche était trop petite. De l'autre côté, la sauce dégoulinait et le steak menaçait indiscrètement de se faire la malle si jamais il tentait de mordre par là.

Nani ? Ils sont bien plus gros qu'au pays ! Je fais comment pour le manger ?? termina-t-il, presque indigné.

Sa réaction t'arracha un léger rire moqueur et presque attendri – qui n'avait pas eu lieu depuis des années. Malgré ta frustration et la situation dans laquelle vous vous trouviez désormais, en habitant seuls, loin de toutes vos connaissances et parents, tu commençais à te détendre – ne serait-ce qu'un peu. Tu as posé tes potatoes et tu les as remplacés par ton burger qui était plus grand que celui de ton frère – puisqu'il y avait une bonne couche de bacon en plus. Ensuite, sous le regard attentif et curieux de ton cher Rei, tu as léché la sauce qui coulait hors du pain avant de presser le sandwich entre tes mains afin de l'aplatir un peu. Dernièrement, tu as mordu dedans sans hésitation. Tu n'avais pas l'habitude des hamburgers mais tu avais l'habitude des gros pains au yakisoba. Tu faisais pareil quand tu en mangeais – en cachette, bien entendu, puisque votre père disait que c'était inapte à votre rang de manger de la nourriture du petit peuple, du fast food, ne serait-ce qu'asiatique. Après avoir avalé ce que tu avais dans la bouche, tu as repris la parole :

Tu vas quand même t'en mettre plein le visage donc, ce n'est pas la peine de t'essuyer à chaque bouchée que tu prendras. lui expliquas-tu, retirant le ketchup que tu avais au coin des lèvres à l'aide de ton pouce – avant de le lécher. Tu aimais le goût de ton repas et la texture ne te laissait pas indifférent. Ainsi, après avoir pris une seconde bouchée et l'avoir bien mâchée puis avalée tu as achevé ton discours : Hm. Ce n'est pas mauvais, en plus. Mais ce n'est pas quelque chose que je mangerais tous les jours... Et toi, tu en penses quoi ?


Dernière édition par Ren Honda le Lun 7 Déc - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Honda
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 17

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Mer 28 Oct - 22:08


Ren...
Avait prononcé le mots qui pouvait remettre en cause, l'univers de Rei... L'idée de grossir pour lui, c'était impensable ! C'est pourquoi, il faisait attention à ce qu'il mangeait mais à la fois... Succombait à ses caprices alimentaires et dans ce cas, c'était visible, il se privait de manger quelques temps, prônant les effets du jeûne... Heureusement, Rei avait un organisme qui éliminait assez vite et bien, et puis avec la quantité d'eau et de thé qu'il buvait quotidiennement, il n'avait pas de quoi s’alarmer sur son physique.

Rei...
Observait son ainé manger, et c'est dingue... Il s'en sortait tellement mieux ! Ca désespérait son cadet, car le principe d'être jumeau, c'est se ressembler... Et pourtant, les qualités de l'un, n'était pas celle de l'autre, idem en défaut. La technique apparemment, c'était de lécher d'abord le surplus de sauce dans le sandwich, avant de mordre dedans "Eat burger no jutsu"... Rei baptisait cette méthode ainsi.

Tu vas quand même t'en mettre plein le visage donc, ce n'est pas la peine de t'essuyer à chaque bouchée que tu prendras.

Expliquait Ren.
Le jumeau alors, s’exécutait à son tour, mais il était plus stressé par la peur de tâcher son beau kimono plutôt que de savoir si c'est bien comme ça et qu'il n'avait pas l'air d'un idiot. Comme prévu, la viande s'échappait sur les bords lorsqu'il mordit.

_Hm. Ce n'est pas mauvais, en plus. Mais ce n'est pas quelque chose que je mangerais tous les jours... Et toi, tu en penses quoi ?


Rei déglutit.
Il avait des traces de sauce autours de ses lèvres, il en était conscient, mais puisque Ren a dit que ça ne servait à rien de s'essuyer... Il ne le fit pas.

_ C'est... Bourratif, plus que ce que je ne l'avais imaginé. Je ne suis pas certains de tout manger, finalement oni-chan.

Avouait-il.
Avant de prendre quelques frites. C'est bourratif, calorique et en abondance... Bienvenue en Amérique ! Rei bu quelques gorgées de son soda et même si le sucre faisait effet, il comprit que le contre coup du déménagement avait déjà démarré, lentement, mais sûrement, il se sentait lourd... Ajouté à la digestion, ça n'en était que plus pesant.

_ Je préfère quand même quand c'est toi qui cuisine ! Parce que je sais que tu met ton ingrédient secret dedans...

Ajoutait-il.
En lui faisant un clin d’œil. Quel est donc, ce mystérieux ingrédient ? De l'amour ! C'est ce qui donne du moelleux, de la tendresse aux plats de Ren, et les rendaient uniques ! Rei, poursuivait son repas, et le finit... Comme prévu, il n'avait pas tout mangé, mais au moins, il avait finit son burger, même si y'en avait plus à coté de sa bouche ! Quel style !

Rei s'étirait et demandait.

_ Tu voudras prendre ton bain avant moi ? Après moi ou...

Un sourire se dessinait sur ses lèvres, poursuivant sa proposition.

A-vec moi ?


Il pouffait un peu de rire.
Ils n'avaient plus prit de bain tout les deux depuis... Des années ! La proximité avec son jumeau lui manquait cruellement, dans tout les sens... Rei l'aimait, démesurément, mais depuis le décès de leurs mère, tout avait changé si radicalement... Ren était devenu si lointain, inaccessible, froid... Rei en était devenu jaloux de son cercle "d'amis" qu'il fréquentait plus que lui et espérait qu'ici, ça changerais... Ils pourraient repartir sur de bonne base tout les deux.

L'idée...
De partager un bain avec son frère, depuis tout ce temps... Finalement, même si ça avait été dit sur le ton de la plaisanterie, ça ne l'aurais pas plus dérangé que ça, car comme ils sont jumeaux, physiquement, ils sont donc identique, donc rien de bien... Surprenant ? C'est plus du point de vue éthique que ça dérangerais, mais là encore, ici, personne ne les connais, personne ne pourrait les surprendre...

Cependant...
Rei soupirait, faut pas rêver non plus, comme si du jour au lendemain, il allait regagner l'affection de son frère et le retrouver affectueux.

C'est beau de rêver !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   Lun 7 Déc - 16:21

Silencieusement, tu as regardé ton frère manger tant bien que mal son repas. Comme prévu, son steak glissait hors du pain et la sauce dégoulinait partout. Tu savais qu'il se préoccupait plus à l'idée de pouvoir tacher son kimono qu'à manger correctement son cheeseburger. Ton jumeau déglutit, la commissure des lèvres plein de sauce – il suivait ton conseil de ne pas s'essuyer régulièrement puisqu'il allait continuer à se salir et ça t'amusait. C'était mignon, d'une certaine façon, parce que ça te rappelait votre enfance. Les moments où vous vous goinfriez de chocolats et de mocchis en cachette – et que vous en aviez plein la figure, après.

C'est... Bourratif, plus que ce que je ne l'avais imaginé. Je ne suis pas certain de tout manger, finalement onii-chan. t'avoua-t-il, mangeant quelques frites avant de boire un peu de son coca-cola. Toi, de ton côté, tu ne le trouvais pas particulièrement bourratif, au contraire : ça ne t'alimentait pas vraiment, même s'il y avait dix fois plus les calories d'un repas fait maison. Je préfère quand même quand c'est toi qui cuisine ! Parce que je sais que tu met ton ingrédient secret dedans... continua-t-il, te faisant un petit clin d’œil alors que tu croquais de nouveau dans ton burger – retirant une tranche de bacon extra croustillant du sandwich pour le manger à part.

Ah, au moins, ton frère trouvait que ta bouffe était mangeable.
Toi, tu la trouvais souvent à la limite du comestible, du moins, quand tu sortais de tes routines culinaires : repas nippons traditionnels. Même avec de l'amour, il t'es déjà arrivé de jeter ce que tu avais préparé et recommencer ou commander un truc avant que ton frère capte la bouse que tu avais concocté. Il était inutile de tester quoi que ce soit d'autre, tu étais bien du genre à mettre le feu à une salade, pour tout dire. Côté confiserie ou pâtisserie, ça, c'était une autre histoire : tu pouvais tester et faire ce que tu voulais car, même la première fois, ça te sortait bien et c'était bon. Très bon, même.

Un léger soupir se fraya chemin entre tes lèvres alors que tu avalais le dernier morceau de ton hamburger. Ton frère, quant à lui, finit rapidement son repas, laissant des frites et autres. Alors que tu avais commencé à manger tes potatoes et les frites de ton frère, ce dernier s'étira avant de reprendre la parole :

Tu voudras prendre ton bain avant moi ? Après moi ou... ajouta-t-il, esquissant un petit sourire avant de préciser : A-vec moi ?

Rei pouffa.
Tu levas les yeux vers ton cadet, fourrant un nugget avec beaucoup de sauce barbecue : tu avais bel et bien entendu sa proposition mais tu ne fis que le regarder, te demandant s'il était sérieux ou pas. Après quelques secondes de silence, ton jumeau soupira, résigné. Il ne s'attendait pas à grande chose, de ton côté et il faisait bien de ne pas y placer trop d'espoirs. Tu plaças une main devant ta bouche, avalant pour ensuite pouvoir lui répondre :

Je prendrais une douche plus tard, avant de me coucher. soufflas-tu, engloutissant un autre nugget. Tu mangeas les restes de la commande de ton frère, tranquillement, comme tu avais l'habitude de faire. Mais… continuais-tu, marquant une courte pause.On peut dormir ensemble ce soir, si tu veux...

Sans rien ajouter de plus, tu as continué ton repas.
Autrefois, quand ton frère était nerveux ainsi que les rares fois que vous vous disputiez à cause de votre père, dormir ensemble vous détendait. Pour toi, ce serait toute une prouesse, mais ça pourrait éventuellement faire comprendre à ton frère que tu es toujours toi mais que tu préfères garder tes distances et qu'il ne fallait pas qu'il t'en veuille pour cela – qu'il n'en tienne pas rigueur. Tu l'aimais beaucoup trop et tu espérais que ça passerait avec le temps, que tu y découvrirais une nuance, une sorte d'adoration pseudo-narcissique ou quelque chose qui chasserait ces sentiments amoureux envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ [Pv Ren/ Ecchi possible]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss Academy ♥ :: Loft des Honda-
Sauter vers: