LE FORUM EST OFFICIELLEMENT FERMÉ. MERCI AUX MEMBRES ♥ (il reste cependant ouvert aux anciens pour qu'ils terminent leur RP et récupèrent leurs écrits).
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel Valiente
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 38
Tu te trouves où ? : île de la Réunion
Tu fais quoi dans la vie ? : ... ><
Comment te sens-tu ? : Souvent bonne

MessageSujet: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Mer 14 Jan - 9:18


Que la partie commence

Avec des joueurs


Ce n’est pas le faible halo de lumière qui filtrait peu à peu par la fenêtre de ma chambre, n’y même le bruit soutenu de la respiration de Jade à quelques centimètres de mon visage qui m’ont tiré du sommeil ce matin, mais bien l’odeur suave du petit-déjeuner du samedi matin de ma mère. Ce n’était pas systématique, car nos parents travaillent énormément et il est plutôt rares qu’on soit tous réunis, mais on les voit quand même, mais chacun son tour. Or généralement le samedi matin, maman ne travaille pas et elle nous fait un copieux petit-déjeuner, de quoi faire saliver n’importe qui. Je secoue vivement ma marmotte de sœur, car Jade a plus de mal à sortir du lit que moi, j’espère qu'elle s’améliorera avec le temps, puis une fois à peu près réveillée, je l’entraine vers la cuisine.

Un sourire, un baiser et à table !!! Je prend de tous, même si je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler un gros gourmand, mais comme je sais que ces moments-là sont rares et je veux en profiter. C’est lourd comme des bœufs que nous sortons de table Jade et moi, la voir ballonnée me fait rire même si je suis dans le même état qu’elle et j’en profite même pour la taquiner comme à mon habitude. Une fois qu’elle se soit sauvée dans sa chambre pour échapper à mes taquineries, je passe par la salle de bain et y passe un bon moment. Quoi ? J’ai bien le droit de m’occuper de moi, d’hydrater ma peau, de me raser là ou ça commence à repousser, de vérifier si je n’ai pas de boutons ou autres imperfections et tout ça prend du temps, sans compter le fait que je me brosse les dents et les cheveux.

Je sors et Jade me reproche encore une fois ma lenteur pour me préparer. Ah ça c’est sûr, quand on est 1 fois sur 2 à la bourre comme elle et qu’on se prépare à la va-vite avant de partir en cours habillé parfois n’importe comment, c’est sur que comparé à ça, je suis le roi de la lenteur. Je lui ébouriffe les cheveux puis pars tranquillement vers ma chambre ou je m’habille rapidement, car moi la plupart de mes affaires vont ensemble. Encore deux trois coups d’œil dans le miroir pour s’assurer que tout va bien, puis j’attrape mon sac et maman nous conduit au lycée. Je suis en Terminal, Jade en Première et pas de pot, on bosse tous les deux le samedi matin. Jade déteste ça, car elle a EPS ce matin et n’aime pas le sport, alors que moi j’ai cours de Math et d’Histoire.

En n’y réfléchissant, je me demandais ce qui était le plus pénible pour elle : le sport ou les math ? Le sport je crois, surtout que c’est athlétisme, alors que les math, je suis un gentil grand-frère qui aide sa sœur. Revenant des cours dans le bus, car maman est déjà partie à son travail, Jade me fait rire avec son visage rose et ses cheveux qui lui colle au front. Un ami à moi et aussi dans le bus, le genre pote avec tout le monde et qui a toujours la forme. Il me propose alors quelque chose :

- Une soirée poker ce soir ? Et comment que ça m’intéresse !

Je ne suis allé qu’une seule fois à ce genre de soirée, car étrangement beaucoup de mes amis n’aimaient pas trop le poker ou peut-être qu’ils ne comprenaient pas les règles ? Moi, je m’étais bien amusé, car c’est marrant de bluffer alors qu’on à pas une paire dans son jeu. C’est vrai que j’adore jouer et je suis un bon jouer en plus, même de façon générale, ça m’éclate. Certains trouvent que je suis lourd parfois avec mes blagues, mais moi je trouve que c’est eux qui n’ont pas de sens de l’humour.

On arrive chez nous et l’après-midi passe très vite, avec un diner bien plus léger que ce matin, un peu d’exercice physique pour moi pour un peu de dégommage de monstres virtuels pour Jade, puis devoir pour lundi comme ça demain on aura la paix et j’aide encore Jade avec ses additions. Je regarde dans ma penderie et décide de me changer, car comme j’avais transpiré, ça ne le faisait pas. J’opte donc pour un haut blanc, un blue-jean accompagné d’un sweatshirt  gris souris et de chaussures fermés, car je sais que ces temps-ci, les soirées sont un peu fraiches. Je garde toujours le bracelet que Jade a fait pour moi à mon poignée droit et rajoute un collier que j’aime bien en forme de totem.

Comme l’ami qui m’avait invité n’habitait pas très loin, je décide d’y aller tranquillement à pieds. L’air est frais, mais le ciel est clair, je marche donc sous des étoiles bien visibles à l’œil nu. Arrivé devant la maison, je vérifie l’adresse qu’il m’a donnée, car je suis étonné du monde qui s’y trouve. Je pensais que ça serait une petite soirée poker avec une dizaine de personnes maximum, mais visiblement je m’étais trompé. Y avait des gens partout, des lycéens, des étudiants… des fêtards en tous genres. Je savais que mon pote avait beaucoup d’amis, mais je ne savais pas que son réseau était aussi vaste. J’espère pour lui que ce sont vraiment ses potes, sinon comment ça va être galère pour lui de tout nettoyer.

Soit sur la terrasse, soit à l’intérieur, plusieurs petits groupes de joueur de poker s’étaient installés, certains jouaient pour le fun, d’autres pour de l’argent et une table avait même commencée un strip-poker. Il devait y avoir environ 1/3 de filles, mais compte tenu du monde, c’était déjà pas mal pour ce genre de soirée. Je zieute un peu partout et fini par trouver une table, car une furieuse envie de jouer me prend soudain. On attend de voir s’il y a des candidats de dernières minutes, puis songeur je demande :

- Alors, on procède comment ? C’est quoi la mise de départ et quelqu’un veut pimenter un peu le jeu d’une façon ou d’une autre ?

 


 
Revenir en haut Aller en bas
Léo Rodriguez
Tattoueur / Perceur
Tattoueur / Perceur
avatar

Mes messages : 56

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Lun 19 Jan - 11:33



C'était il y a un an...


Il faisait chaud cet été la, je m'en souviens comme si c'était hier et pourtant c'était déjà il y a un an. Pourtant je m'en souviens encore et la cicatrice est toujours lancinante.

J'ouvre un œil non sans difficulté et regarde vers la fenêtre de ma chambre, depuis le haut de mon lit. Un petit filet de lumière viens réchauffer mon dos dénudé. Je referme doucement mes yeux, n'aillant pas la moindre envie de me lever pour aller bosser. Un long soupire échappe de mes lèvre alors que l'une de mes grande sœur entre dans ma chambre pour me hurler dans les oreilles. C'est pas comme ci c'était inhabituel pour elle mais c'est toujours aussi violent comme réveille. Je fronce les sourcils en plongeant mon visage dans l'oreiller et me met a grogner pour signifier mon mécontentement. Pourquoi faut il qu'elle me martyrise comme ça ?! Heureusement j'entend ma mère arriver pour dire a ma sœur de se calmer. Aaaah ma maman, heureusement qu'elle est la sinon je serai déjà sourd. Je l'entend s'approcher de mon lit pour caresser mes cheveux et me dire de me lever sinon mon patron ne va pas être content. Je sourit doucement et ne tarde pas a me lever maintenant, sachant parfaitement qu'elle a raison et que je n'ai pas la moindre envie de me faire virer de mon boulot.

Je traîne les pieds jusqu’à la salle de bain encore seulement a moitié réveiller et entre dans celle ci. Evidemment, comme ça chaque fois, j'ai l'impression de me trouver dans un champ de bataille parmi tous les cosmétiques de mes sœurs. Mon dieu pourquoi suis je le seul garçon de cette famille ? Bien sur il y a mon père mais il n'est pas beaucoup la a cause de son boulot. C'est environs 20 minutes plus tard que je sort, les cheveux encore humide, un t-shirt a manche courte ainsi qu'une chemise dont les manches sont remonter jusqu'au dessus de mes coudes, laissant voir mes tatouages, au grand désespoirs de ma mère. "Pourquoi fais tu ça a un corps aussi beau que le tien" qu'elle disait mais pour moi c'est la seul façon de m'exprimer. Je peux pas parler de moi ou des choses que j'ai vécu ou ressentis autrement que par le dessin.

Enfin bref ! J'arrive dans la cuisine et comme a chaque fois prend juste un petit bout de pain avant d'embrasser ma mère sur la joue pendant que mes sœurs se chamaille pour savoir qui prendra la voiture et je file de la maison. Les mains dans les poches je marche tranquillement, inspirant l'air frais mais pas froid de l'Espagne un matin en été.

Ce jour la, la journée au boulot a été plus ou moins normale. Ça fait un moment maintenant que je travaille ici comme apprentis et j'ai le droit de faire des piercings ainsi que de petits tatouages. J'adore l'ambiance de mon boulot ! Le patron est un peu pointilleux sur les horaires mais après ça c'est un mec fantastique vraiment très ouvert d'esprit et toujours prêt a partager des choses. Je suis en train de regarder les rendez vous que je pourrais prendre quand un collègue s'approche de moi pour me dire a mi-voix

- Léo, se soir j'ai un pote qui organise une soirée poker, ça te dis de venir avec moi ? Ça me fait chier d'y aller tout seul.

Franchement je suis pas super motivé et ça dois se voir sur mon visage puisqu'il se met limite a me supplier pour que je vienne. Un long soupire file entre mes lèvres et je l'observe. Arf, après tout pourquoi pas ? Je sais jouer au poker et ca fait longtemps que je ne suis pas sortis avec des potes, ça peut être amusant. Je lui annonce donc que je viendrais avec lui et la c'est tout juste s'il se met pas a me faire la danse du ventre. Je le regarde a la fois surpris et a la fois perplexe sur son état de santé mental.

Nous finissons vers 20h a cause des retards que nous avons pris dans les rendez vous. Lorsque je termine mon dernier piercing je me dirige vers la salle de repos et m'écroule sur le seul canapé de la pièce, exténué d'avoir du courir dans tous les sens sans m'arrêter. Je commence a somnoler quand la porte s'ouvre en grand, qu'on attrape le poignet que j'avais poser sur mes yeux pour cacher le lumière et qu'on me tire en dehors du magasin en rigolant.
Je regarde mon collègue dépité et me rappelle que je lui avais promis que je viendrais avec lui a cette soirée. Je pousse un soupire en montant dans sa voiture et ne parle pas du trajet le laissant meubler tout seul les silences.

Nous finissons par arriver devant une grande maison dans la quel on entre et je me rend compte qu'il y a déjà pas mal de monde ! Je suis pas très a l'aise en publique mais je vais devoir faire un effort. Je commence par aller dehors pour me griller un clope tout en regardant les jeux se faire. Plus le temps passe et plus les esprits s'échauffe a cause de l'alcool, je ne peux pas nié que le miens commence a être dans l'ambiance aussi a cause de ces nombreux verres qu'on m'a fait boire. Beaucoup de tables ont commencer a pimenter les mises en jouant au strip poker. Je finis par entrer dans la maison et vois un table ou un mec -vachement mignon- a pris place, je m'approche avec mon verre et une clope entre les doigts et observe sans rien dire. Je l'écoute demander des infos sur le jeu et je décide donc de prendre part a la table. Quelques personnes que je viens de rencontrer se sont installer aussi et se mette a rire en me voyant faire.

Je les regardes d'un air de dire "ben quoi ? J'veux jouer aussi moi !" Je m'installe donc face au mec, encore plus mignon vu de près, et lui adresse un sourire en coin. J'appuis mes coudes sur la table et écoute les mises de chacun. Mouai, rien de bien palpitant dans cette partie ! J'attrape donc le paquet de carte et commence a les battre tout en observant mon voisin d'en face. Au bout d'un moment j’arrête de jouer les cartes et me penche sur la table pour y appuyer mes avant bras

"Très bien alors je vais misé une soirée de service. Je serai aux services de la personne qui gagnera, peu importe le quel."

Je retourne m'appuyer dans le fond de ma chaise assez fière de mon annonce qui a décrocher plusieurs sifflement et rigolade autour de la table. Une fois fini de le battre je commence a servir les cartes tout en observant toujours mon voisin pour voir s'il va relancer avec une nouvelle mise ! Une fois distribué je prend mes cartes en main et tout en observant mon jeu, je demande

"Et sinon c'est quoi ton nom ? T'est le seul autour de cette table que je ne connaisse pas"

j'adresse un sourire en coin ainsi qu'un regard au jeune homme. Au moment ou nous allons pouvoir commencer a jouer mon collègue viens me rejoindre pour me glisser a l'oreille que lui il se barre, il a trouver une jeune femme en emmené chez lui. Je soupire un peu en hochant de la tête et ajoute que je me débrouillerais pour rentrer chez moi. Il m'ébouriffe les cheveux, je lui donne un coup de coude et il se barre me laissant tout seul a la soirée ou IL m'avais emmené.

Enfin bref, je sent que cette soirée va être intéressante ! Finalement, je ne regrette pas d'être venus

codage : MlleAlys
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Valiente
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 38
Tu te trouves où ? : île de la Réunion
Tu fais quoi dans la vie ? : ... ><
Comment te sens-tu ? : Souvent bonne

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Mar 10 Fév - 11:23


Que la partie commence

Avec des joueurs


Je suis un peu déçu, car je pensais que les personnes qui se trouvaient ici ce soir étaient un minimum joueuses, mais en entendant les premières mises, il me parait évident que ce n’était pas le cas. A moins que la plupart d’entre eux préféraient commencer mollo pour corser les choses au fur et à mesure. Je m’apprête à pousser un soupir quand j’entends une mise bien plus croustillante que les autres. Elle émanée d’un des participants de dernières minutes de tout à l’heure, un gars des plus plaisant, en tout cas le plus attirant de la table à mon gout et peut-être même de cette soirée. Un sourire amusé s’affiche sur mon visage en l’écoutant. « Une soirée de service » ? Voilà qui est bien plus intéressant.

Plusieurs personnes se mirent à rire ou à sourire en se regardant. Pour ma part, je fixe un instant le joueur, le sondant presque, comme si en faisant cela, j’allais parvenir à en apprendre plus sur lui, mais son air détaché ne m’apprenait pas grand-chose, sauf une… il serait plutôt compliqué de lire en lui, ce qui pourrait me poser quelques problèmes pendant le jeu… mais cette découverte me ravie plus qu’autre chose. Une fois que tout le monde ait parlé, je décide de reprendre la parole :

- Ok, alors moi je promets que je vais bien te traité cette nuit, car je serais celui qui remportera cette partie.

Encore une fois, des rires amusés ou enflammés, ainsi que quelques personnes qui déclarèrent que je pouvais toujours rêver fusèrent à notre table, comme je m’y attendais. Je mets mon coude sur la table et vient coller ma main à mon menton, observant la réaction du jeune homme en face de moi. Celui-ci distribua rapidement les cartes à tout le monde, puis avant que le jeu ne commence réellement, il me demande comment je m’appelle. Mon sourire s’étira de nouveau et il me vient une idée. Comme à part l’ami qui m’avait invité et deux trois autres qui se trouvaient à une autre table, personne à notre table ne savaient qui j’étais. Je déclare donc en passant ma main libre dans mes cheveux.

- Et bien, comme tu sembles vraiment curieux de le savoir, je te propose de gagner la partie pour le découvrir, ça augmentera surement ta motivation à gagner.

C’était vraiment devenu bruyant à notre table, même si nous n’étions pas les seuls à être agités à la soirée. Je continu de regarder le jeune homme dont j’ignorais moi aussi le nom, mais comme il l’avait dit lui-même, j’étais le seul qu’il ne connaisse pas, ce que sous-entendait que les autres le connaissaient, donc ils pouvaient très bien dire son nom pendant la partie, mais pour moi aucun risque d’être grillé. Enfin, je ne pensais pas être encore assez connu dans cette ville, même si j’étais un excellent sportif qui avait gagné plusieurs rencontres inter-lycée.

Je me redresse, jetant enfin un regard vers mon jeu, le regard concentré, puis j’affiche mon sourire joueur, celui que j’ai toujours quand je joue à ce genre de jeu, celui qui perturbe souvent mes adversaires, ne sachant pas si je bluff ou si j’ai vraiment une bonne main. Je balaie les autres participants de la table, puis demande avec un certain empressement dans la voix :

- On commence ?

Revenir en haut Aller en bas
Léo Rodriguez
Tattoueur / Perceur
Tattoueur / Perceur
avatar

Mes messages : 56

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Dim 22 Fév - 11:30



C'était il y a un an...


Je me mord la lèvre doucement on observant se beau jeune homme face a moi. Quelque part j'ai envie de prendre sa petite provocation au sérieux, être a son service pour une soirée ne me poserais pas de problème contrairement a d'autres autour de cette table. Je fixe ses yeux qui m'observe et ne peux pas retenir un petit sourire en coin d’apparaître a la commissure de mes lèvres.

Après que j'ai distribuer j'observe chaque personne autour de la table en m'attardant un peu sur le jeune homme face a moi. Je m'installe en suite dans le fond de ma chaise pour pouvoir regarder mon jeu. Mouai rien de bien folichon c'est pas la que je vas me sauver le cul. Un léger soupire s'échappe de mes lèvres alors que les gens commencent a miser. Lorsque viens mon tour je n'attend pas et passe mon tour. Alors que je suis en train de réfléchir a comment je vais m'en sortir pour ce tour une voix féminine se met a crier dans mon dos. Une jeune femme s'approche de nous en criant mon prénom pour se faire entendre par dessus la musique, je l'observe faire, reconnaissant parfaitement une demoiselle avec qui j'avais eu une histoire d'un soir dans une soirée plus ou moins similaire. Je lui adresse un sourire tout en me prenant une cigarette, elle me parle un moment mais je n'y prête pas vraiment attention. Je préfère observer se nouvel arrivant cacher derrière les nuages de fumer que je recrache. Les lumières commence a se faire un peu plus tamiser donnant ainsi vraiment une impression de se trouver autour une table de poker.

Je regarde vers la nenette qui est derrière moi et lui demande si elle aurais la gentillesse d'aller me chercher un verre parce que je n'ai plus rien a boire. Elle me rend mon sourire et s'éloigne de la table, je me penche en suite au dessus de la table, a l'attention du jeune homme face a moi, et lui demande avec un petit sourire

"Eh bien ? Je croyais que tu allais prendre soin de moi cette nuit ? Si tu continue comme ça tu n'en aura pas l'occasion, ça serrai dommage !"

Ma cigarette roule entre mes doigts doucement et la musique me plonge dans une sorte de bulle, la demoiselle reviens avec mon verre, me le tendant avec un large sourire. Je la remercie et tout en buvant une première gorger je fait glisser mon pied sous la table pour atteindre la cheville du jeune homme face a moi. Je le regarde encore un peu avant de détourner celui ci pour observer ailleurs tout en continuant a lui faire du pied sous la table. Finalement je finis par me coucher et donc laisser les autres décidé pour mon destins lors de la soirée.

Quelques moquerie fusent dans ma direction mais je préfère les ignorer et juste espéré que le jeune inconnue soit aussi bon qu'il le disait concernant le poker. Je me lève de la table, stoppant mon petit jeu du "je te fait du pied sous la table", mais ne m'en éloigne pas pour pouvoir garder un œil dessus.

Nous commençons a parler tatouage avec quelqu'un qui pourrais devenir potentiellement un nouveau client ! Après un moment je finis par être libéré et peu retourner a nouveau toute mon attention sur la table. Je me mord doucement la lèvre et commence a faire le tour pour venir me placer derrière lui. Je me penche en avant et lui glisse a l'oreille

"Si tu trouve que la mise n'est pas assez pimenter on peux encore ajouter quelque chose entre nous deux histoire de te motivé"

Je prend un malin plaisir a prendre une voix des plus aguichante avant de me redresser et de boire dans mon verre. Je ricane un peu et prend place sur le meuble placer juste derrière le jeune homme pour regarder les autres invités de la fête. La plus part sont déjà a moitié nu en train de danser sur des tables. D'autres font des jeux comme action ou vérité et puis il y a évidemment les éternelles endormis parmi les détritus a cause de leur surplus d'alcool dans le sang.

Je ne comprend pas cette volonté de se bourré la gueule jusqu’à s'en écrouler, on loupe toujours le meilleurs des soirée en étant dans cet état ... Enfin bref, un léger soupir m'échappe alors que j'appuie mon dos contre le mur et sirotant mon verre.

Come on jeune homme, j'ai pas envie de me retrouver avec un autre de cette table alors ... Pitié ... Gagne la mise !

codage : MlleAlys
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Valiente
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 38
Tu te trouves où ? : île de la Réunion
Tu fais quoi dans la vie ? : ... ><
Comment te sens-tu ? : Souvent bonne

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Ven 13 Mar - 14:22


Tu es à moi

Avec des perdants et lui


J’entends mon futur « jouet » soupirer quand il regarde ses cartes et me dis qu’il ne doit pas avoir reçu une bonne main. Toutefois, je reste sur mes gardes car c’est justement ce qu’un habile bluffeur nous ferait croire. Autour de notre table, les joueurs se mettent à passer chacun leur tour. Quand vient le mien, je ne peux m’empêcher de renchérir, même si nous n’avons tous que deux cartes en main, car ne faire que passer n’est pas amusant à mon sens. Chacun suit, car je n’ai pas monté la mise de beaucoup, mais je ne voulais pas que la moitié des participants nous lâche dès le début. Le donneur qui avait déposé 3 cartes au centre de la table, les dévoile une par une, entrainant quelques petites exclamations de joie ou de dépit chez plusieurs participants.

Je me dis que j’ai vraiment affaire à des amateurs, mais d’un autre côté tant mieux pour moi, je pourrais obtenir les services du beau distributeur de carte plus facilement, quoique… il ne faut pas que je néglige la chance dans ce jeu et puis il reste encore 2 cartes à dévoiler. Je reste moi-même, mon sourire suffisant accroché à mes lèvres et mon regard balayant calmement les autres joueurs, plus particulièrement celui en face de moi, quand une voix haut perché vint détourner mon attention. C’était une fille qui crier vers notre table, tellement fort que j’en avais mal aux oreilles :

- Léo-chou ! LEO-CHOUUUUUU !!!...

C’est alors que je me suis rendu compte que c’était l’inconnu en face de moi qu’elle interpelait ainsi. Elle s’arrête devant lui et commence à lui parler, pendant que ce dernier lui lança un beau sourire –très beau sourire même – tout en s’allumant une cigarette. De nouvelle mise sont faites, mais je n’ai pas vraiment trop suivit, je préfère observer le jeune homme maintenant en parti dissimuler derrière son écran de fumé. Ainsi donc, si j’avais bien comprit, il s’appelle Léo, à moins que ça soit le diminutif de quelque chose, comme moi qui me fait appeler Nathan car je trouve mon prénom trop long. En tout cas, je trouve que Léo lui va bien.

Il envoi la jeune fille lui chercher un verre et elle accepte avec la plus grande docilité du monde. En même temps, qui pourrait résister quand un grand et beau garçon vous demande quelque chose. Mais c’est là que le grand et beau garçon décida de me ramener à la réalité en m’adressant la parole, me disant que si je continuais comme ça, je n’allais pas réussir à gagner cette partie. Je réalise que c’est mon tour de miser ou de passer, alors je relance encore la mise et observe la réaction des autres. En relançant les enchères, j’ai lancé un petit sourire à ce « Léo », du même style que lui venait de le faire, histoire de dire « Oh ne t’inquiètes pas mon beau, je vais gagner à coup sur ». Enfin, ce n’était pas sur en fait, mais rien ne pouvait ébranler ma foi à ce moment-là.

On dévoile la 4e carte et c’est là que les choses ont prisent une tournure intéressante, car un petit sursaut me parcourt quand je sens quelque chose me frôler le pied. Je ne mets pas bien longtemps à me rendre compte que c’était ce Léo qui toucher mon pied et je suis à la fois ravie et surprit, car à le voir avec la fille de tout à l’heure, j’aurais cru qu’il soit entièrement hétéro. Je retrouve mon calme et relance une nouvelle fois quand mon tour vient. C’est là que le jeune homme finit par ce coucher, ainsi qu’un autre. Mince ! J’aurais préféré qu’il aille jusqu’au bout, histoire d’avoir toujours la pression qu’il découvre mon nom.

Enfin, je constate qu’il est plutôt connu, car voilà qu’un type vient le voir à propos d’un tatouage, comme si le jeune homme était un expert. Il se lève alors de table et lui répond calmement. J’aurais bien aimé écouté ce qu’ils se disaient, mais je dois rester concentré sur le jeu si je veux gagner cette partie et surtout ne pas passer pour un beau-parleur devant tout le monde. La 5e et dernière carte est alors retourner par la personne qui était à la gauche de Léo et là les jeux étaient faits. Beaucoup regardent de nouveau leur carte, mais moi je sais parfaitement ce que j’ai, je les laisse donc retourné devant moi. Beaucoup passent et c’est à moi de parler, mais je n’ai pas le temps de prononcé un mot qu’une voix grave mais sensuel vient me parler à l’oreille, une voix que je reconnais de suite. Je me retourne vers la voix et répond :

- Ça ne serait pas pour me déplaire, mais je vais déjà gagner ton libre arbitre pendant toute une soirée, alors je crois que je me sentirais mal d’abuser encore plus de ta personne.

Apparemment, mes propos n’ont pas plus à un gars qui me balance presque à la figure :

- N’importe quoi ! T’es rien qu’un bluffeur, tu passes ton temps à sourire comme un con, mais en faite je suis sur que t’as rien dans ton jeu, j’t’es vu trembler comme une fillette tout à l’heure. Je relance de 100 !!

Je reporte mon attention sur le joueur, visiblement le seul qui ne s’était pas couché et lui sourit comme à mon habitude, puis lui réponds :

- 100 ! Rien que ça ? Dans ce cas, si tu es si sur que je ne suis qu’un imposteur, tu n’as cas faire tapis. C’est d’ailleurs ce que je vais faire tient, tapis !
- Je suis ! Je suis sur que tu bluff !

C’était le moment de vérité, le moment de dévoiler son jeu. Visiblement surexcité, mon adversaire n’y tient plus est me dévoile une suite allant du 7 au Valet. Fier de lui, il me lorgne avec un air suffisant, attendant de voir mon jeu « vide » selon lui. Je prends une profond inspiration est lui dit :

- Jolie, une mignonne petite suite que tu as là… mais… désolé pour toi, mais ça ne suffira pas pour gagner…

Lentement, je dévoile ma première carte : un As de cœur. Le garçon me regarde comme si j’étais fou, car même si j’avais un as, je ne pouvais pas gagner contre une suite, sauf que… voici la deuxième carte…

- Dame de cœur ?! Couleur ?!?

Et oui, les rouges m’avaient sauvé sur ce coup-là. Ce n’est pas ma couleur favorite pour rien. Je lis sur le visage du garçon une rage énorme quand il me fixait, mais c’était les règles, il n’avait qu’à mieux réviser ses combinaisons. Je ramasse la mise, puis me lève comme si rien ne venait de se passer, ce qui énerva encore plus le garçon, puis me tourne vers le dénommé Léo et lui dit :

- Voilà ! Chose promise chose dû, tu es à moi pour la soirée. Tu viens, j’ai envie de sortir prendre l’air.

Je pars aussitôt vers la terrasse et débarque dans le jardin ou plusieurs fêtards semblaient passer un bon moment. Je détourne mon regard d’eux et demande :

- Alors, Léo, c’est bien ton nom Léo ? Je me demande si tu seras un bon serviteur ce soir… Dis moi, es-tu disposé à bien me servir ?




Revenir en haut Aller en bas
Léo Rodriguez
Tattoueur / Perceur
Tattoueur / Perceur
avatar

Mes messages : 56

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Lun 4 Mai - 11:52



C'était il y a un an...


Mon verre a la main, j'observe la partie, un petit sourire accrocher aux lèvres.

Je suis certain qu'après ma petite provocation il va être d'autant plus motiver a gagner. Je les observes tout les deux commencer a se chamailler sur la mise a mettre en jeu et au bout de quelques minutes je ne peux pas retenir un petit rire. Mais se ne fut que de courte duré puisque le résultat de la partie ne tarde pas a tomber avec une victoire incontestable de notre bel inconnue ! Je reprend mon verre pour dedans un peu et ainsi éviter de montrer a tout le monde a quel point se résultat me réjouis. 

Comme on pouvais s'y attendre de la part de notre cher perdant celui ci commence a contester les résultats mais le jeune homme qui est devenu mon maître pour la soirée lui rabat le caquet rapidement. Il finis par se tourner vers moi pour me dire que maintenant il a envie de sortir prendre l'air. Je ne lui dirais pas non sur se point ! J'en ai marre d'être enfermer a l’intérieur, trop de monde et la chaleur commence a se faire étouffante. Nous sortons donc dehors et l'air frais viens doucement se frotter a ma peau se qui me fait donc frissonner. Je me tourne vers le jeune homme qui s'adresse a moi avec mon prénom et je sent qu'un petit sourire viens s'installer sur mes lèvres. 

"Ouai, je m'appelle bien Léo ... Rappelle moi de donner une petite correction a la personne qui as vendu mon prénom !"

Je me met a rire doucement puis écoute la suite ou il me demande si je suis prêt a être a son service pour la soirée. Je me sort une cigarette en regardant vers l'horizon pour lui faire croire que je suis en train de réfléchir sur le fait de mon service ou non. Je tourne les yeux vers lui tout en allumant ma cigarette puis m'approche de lui pour lui répondre sur un ton un peu suave et provocateur 

"Je suis du genre a tenir parole, rassure toi ... Je serai donc ton fidèle servant pour se soir. Cependant je ne te servirais que si je connais le nom de mon maître !"


Je l'observe un moment en me mordillant la lèvre puis commence a tirer sur ma cigarette. Bon maintenant que j'ai réussi a me rapprocher de lui voyons comment nous allons procédé ! Je doute qu'il ne sois pas sensible a mon charme alors déjà c'est un bon point pour moi. Je lui adresse un sourire.


"Alors qu'est ce qu'un maître comme toi attend de moi ? Aller lui chercher un verre a boire ? Ou peut être lui faire un massage ou quelque chose du genre ?"


Tout en prononcent mes paroles je me rapproche de lui sans le quitter des yeux. Il a un regard tout a fait hypnotique dont je n'ai pas envie de me séparer ! Au bout de quelques secondes a rester fixer dans son regard je fini par me reprendre et détourne le regard. 


Je me sent gêner d'un coup .. Je sais pas pourquoi mais je me sent bizarre de l'observer dans les yeux ... Je termine rapidement ma cigarette et la met dans un cendrier qui traîne dans un coin puis lui prend une grande inspiration histoire de me redonner de la contenance. Je l'observe en suite et lui demande sur un ton sur de moi


"Alors ? Comment ça se fait que je ne t'ai encore jamais croiser dans un coin ? Un beau jeune homme comme toi, je l'aurais remarquer tout de suite !"


Je le regarde a nouveau de bas en haut comme pour retenir chaque partis de son corps. Je lui attrape en suite la mains et le tire doucement vers une table ou divers bouteilles avait été laisser je le regarde et attrape deux bières avant de lui en tendre une. 


"Commençons doucement histoire de pouvoir faire connaissance parce que je me connais si je bois encore je risque de te sauter dessus"


Je laisse un petit rire échapper comme pour lui faire croire que je plaisante mais au fond je ne plaisante pas vraiment ... 

Je suis curieux de voir comment cette soirée va tourner .. Bien j'espère parce que sinon se serait gâcher !

codage : MlleAlys
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Valiente
Etudiant
Etudiant
avatar

Mes messages : 38
Tu te trouves où ? : île de la Réunion
Tu fais quoi dans la vie ? : ... ><
Comment te sens-tu ? : Souvent bonne

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Dim 12 Juil - 10:25


Comment mieux se connaitre

Avec lui


En l’écoutant « menacer » la fille de toute à l’heure, un rire s’échappe de ma bouche sans la moindre gêne, car la scène avait vraiment été comique maintenant que j’y repense sans rester concentrer sur le jeu, enfin surtout sur les personnes attablés, car un bon joueur de poker sait prendre le temps d’observer ses adversaires pour découvrir leur intention. Mon rire se calme et j’en profite alors pour dire à Léo :

- Oh ça aurait put être pire, imagine qu’elle t’ai donné un surnom bien plus embarrassant que Léou… Là tu aurais eu une bonne raison de la tuer.

Mon visage reste rieur et mon regard ne le lâche pas, car je veux comme pendant la partie, essayer de mon mieux à percer autant de mystère chez lui que je peux, même si je sais bien que certaine personne savent très bien cacher leur jeu. Fort heureusement pour moi, l’effet de l’alcool sur mon beau serviteur se fait visiblement sentir et j’ai moins de mal à lire en lui que j’aurais surement dut. Comme ce coup de la cigarette ou il veut me faire croire qu’il réfléchit à l’autre chose que je lui avais dit, sur sa fidélité en temps que serviteur, mais j’ai plutôt qu’il a prit sa décision depuis un petit moment et qu’il essai juste de me taquiner à sa manière.

Il s’approche de moi pour me répondre, ce qui me fait aussitôt me sentir ravie, même si je ne suis pas fan de l’odeur de cigarette, mais bon c’est pas grave, j’ai aussi d’autres amis qui fument et puis on était à l’extérieur, alors ça va. Un sourire amusé se dessine sur mon visage en l’entendant me répondre qu’il sera un bon serviteur mais à la seul condition qu’il connaisse mon nom. La pensée de le laisser m’appeler maître toute la soirée m’avait traversé l’esprit pourtant, comme « Maitre, un peu plus de glaçons dans votre verre » ou bien « C’est bon comme ça le massage maitre ? », ça aurait été drôle au moins. Toutefois, je sais que si j’avais été à sa place, moi aussi j’aurais dit quelque chose de similaire pour découvrir son nom. Je lâche un petit soupire tout en passant mes doigts dans mes cheveux, puis déclare :

- C’est légitime en effet et tu as de la chance, je suis un maitre d’une rare gentillesse, je vais donc te révéler mon identité…

Je le regarde droit dans les yeux pendant quelques secondes, mon regard est pétillant et mon expression malicieuse, car je sais qu’il doit être pendu à mes lèvres. Je fais durer encore un peu le plaisir et m’apprête à lui dire la vérité, mais une idée me vient :

- Pour te dire la vérité… je m’appelle Léo aussi.

Je le regarde de la manière la plus sérieuse dont je suis capable, même si intérieurement, j’ai envie d’exploser de rire, car je ne sais pas s’il va y croire une seconde ou si l’alcool va lui faire douter, mais cela est t’il que je le laisse encore quelques secondes réfléchir à cette idée avant de rompre le suspens :

- Non j’rigole, moi c’est Nathan, Nathan Valiente tiens, si tu as envie de faire des recherches sur moi un de ces jours.

Voilà, c’était conclu. Maintenant qu’il connaissait mon nom, il allait pouvoir me « servir » selon mon bon vouloir et j’avais l’impression qu’il avait hâte de commencer, car il me demanda qu’est-ce que j’attendais de lui, comme jouer les serveurs à mon égard ou encore les masseurs attitré.

- J’ai aussi songé au massage, je dois t’avouer, mais peut-être plus tard… Non en fait, je recherche plutôt de la compagnie, car si presque personne ne me connait ici, je ne connais pas grand monde non plus et je n’aime pas vraiment rester seul.

Et puis, tant qu’à faire, autant passer la soirée avec un charmant jeune homme plutôt qu’avec un tas d’inconnu. Enfin Léo était aussi un inconnu techniquement, mais je comptais justement changer ça, donc ça expliquait surement pourquoi j’étais ravie de la tournure qu’avait prit la soirée. Je sens Léo se rapprocher de plus en plus de moi et ça ne me déplais pas du tout, au contraire, son regard synchroniser avec le mien, mais le contact se rompt soudain. Je ne saurais sire pourquoi mais je sens une certaine gêne s’installer chez lui et je ne comprends pas pourquoi. Je le vois tirer de plus belle sur sa cigarette si bien qu’il la termine avec une rapidité incroyable, en tout cas pour moi. Il en profite pour aller la jeter et j’observe la scène sans un mot, cherchant encore à comprendre ce qu’il vient de se passer. Il revient vers moi et une nouvelle question me parvient. Deux choses me traversent l’esprit en écoutant sa phrase, la première je l’aborderais plus tard et la seconde, c’est que j’adore la fin de sa phrase, cela me prouvait sans l’ombre d’un doute que je n’étais pas le seul qui s’intéresse à l’autre. Sans hésiter, je réponds aussitôt :

- Disons que j’ai quelqu’un dans ma vie qui me prend tout mon temps et en conséquence, je ne sors pas souvent, du moins pas dans ce genre d’endroit…

Mon regard se perd un instant quelque part dans la pénombre, repensant à ma vie et à tout ce bonheur qu’elle m’avait donnée, puis je retourne brusquement à la réalité et me rend compte que ce que je viens de dire pouvait porter à confusion, alors je reprends la parole d’une voix calme:

- C’est ma sœur en fait, on est collés l’un à l’autre depuis qu’on est gosse et elle préfère rester devant la télé bien installer sur le canapé plutôt que de venir faire la fête et d’un côté, je suis plutôt pour, car je n’aimerais pas que ma sœur soit là, pas avec tous ces jeunes hommes en parti bourré et même parfois à moitié à poils.

Je lance soudain un regard mauvais aux fêtards alentours, je n’y pouvais rien, dès qu’il s’agissait de Jade, je me voyais dans l’obligation de la protéger et même souvent d’elle-même, pour ne pas qu’elle aille là ou il y a trop de testostérones. C’est dans ce moment-là que je suis heureux que ma sœurette aime plus passer ses soirées à tuer des gens virtuels qu’à en rencontrer des vrais. Je sens quelque chose, ou plutôt devrais-je dire quelqu’un me toucher la main et sors de nouveau de mes rêveries en voyant Léo m’emmener vers la table des boissons. Il me tend une bière et je la saisie en le remerciant. Purée ! Je ne l’ai quitté que depuis quelques heures et je repense toujours à Jade, fallait que j’arrête un peu, elle n’était même pas là et à ce que je sache, je n’avais pas de raison de m’en faire pour elle, alors valait mieux que je profite de ma soirée. Je trempe légèrement mes lèvres dans le breuvage quand Léo me fait une révélation qui m’aurait surement fait cracher se que j’étais en train de boire si j’en avais bu plus d’un coup. Tout en riant moi aussi, je lui réponds :

- Dans ce cas, je devrais peut-être t’inciter à boire plus.

C’est alors qu’il me vient une idée.

- Tiens, ça te dirais de jouer à un petit jeu ? Je ne sais pas son nom, mais je sais comment on y joue. Bon normalement c’est mieux d’y jouer à plusieurs, mais je pense qu’à deux ça ira. Le but, c’est que tu dois poser une question aux autres, en commençant toujours par « Je n’ai jamais… » Comme par exemple, je n’ai jamais était ivre mort sur le sol et ceux qui l’ont déjà étaient doivent boire et ceux qui effectivement non jamais fait ce qui est dit ne boivent pas… Je pense que ça peut-être sympa pour à la fin apprendre à se connaitre et à la fois te faire boire.

Je ris de nouveau, car je trouve mon idée excellente, mais je laisse le choix à Léo d’accepter ou non, car je sais que des personnes n’aiment pas tout ce qui est jeux d’alcool et puis Léo avait commencé à boire avant moi, donc quelque part ça n’était pas du jeu. Je lui propose alors :

- Et si tu veux, pour que ça soit plus équitable, je m’engage à boire exactement ce que tu as bu depuis le début de la soirée avant de commencer le jeu… Alors ?


Revenir en haut Aller en bas
Léo Rodriguez
Tattoueur / Perceur
Tattoueur / Perceur
avatar

Mes messages : 56

MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   Ven 28 Aoû - 22:37



C'était il y a un an...


Lorsque le jeune homme face a moi me dis s’appeler également Léo je suis surpris. Je le regarde en haussant un sourcil mais bien vite je me dis qu'en fait ce n'est pas un prénom peu courant et que je ne suis pas le seul au monde a le porter. J'en conclus donc que c'est un surprenant hasard et commence a passer a autre chose. Seulement au moment ou je vais passer a autre chose il se met a rire en me disant qu'en réalité il s’appelait Nathaniel. Il me donna même son nom de famille au cas ou l'envie de le chercher et faire ma fouine sur facebook me prenais. Je rigole un peu en admettant qu'il m'a bien eu. Il reprend en suite la parole en me disant qu'il voudrais simplement que je lui tienne compagnie puisqu'il ne connaissait pas grand monde dans cette soirée.

Il me raconte qu'il a quelqu'un dans sa vie et pendant un instant j'ai du mal a cacher ma déception. Cependant ce n'est pas la fin pour moi et il ajoute qu'il s'agit de sa sœur, qu'il donnerais tout pour elle.

En le voyant parler ainsi avec tant d'amour pour sa sœur je me souvins de la mienne. Certes j'en avais deux autres et elles étaient adorable mais ma petite sœur … J'avais passer des heures a la bercer, a la cajoler, a l'admirer ... Aujourd'hui un trou béant se creusais dans ma poitrine lorsque je pensais a elle.

Son coter un peu sur-protecteur me fis rire, peut être que je me reconnaissait dans sa façon de parler ? Je sais que j'aurais sûrement été exactement le même dans sa situation. Le regard mauvais qu'il lança autour de nous ne passa pas inaperçu mais les gens était trop bourré pour reconnaître un regard hostile.

Je m'étais perdu dans mes penser et c'est Nathan qui m'en tira d'un coup, m'arrachant même un sourire complice et conspirateur. Je lui avais dis a moitié sur le ton de la plaisanterie que je devrais arrêter de boire ou j'allais lui sauter dessus. Il me répondis donc qu'il devrais continuer de me faire boire. Il ne me laissa pas le temps de répondre et commença a me proposer un jeu. Je l'observais dans les yeux ne prêtant qu'une oreille a ce qu'il me disait.

J'avoue que j'adore les jeux d'habitude mais je connaissait le contexte de ce genre de soirée et si nous commencions a jouer alors d'autres allais se joindre et il nous serais impossible de nous en dépatouiller.

Je m'approche de lui lentement toujours en le regardant dans les yeux pour lui dire d'une voix suave

- Ou peut être que je devrais t'emmener dans une chambre et te pousser sur le lit pour m'occuper de toi ?


Je n'étais qu'a quelques centimètres de son visage et je ne plaisantais qu'a moitié mais sachant que moi j'avais pas mal d'alcool dans le sang et lui pratiquement rien je ne pouvais pas assurer quel genre de réaction il aurais. Je me tourne donc vers le bar et subtilise une bouteille du comptoir pour en suite prendre le jeune homme par la main et le tirer vers le jardin ou, dans un coin un petit bassin a poisson avait été installer. Je savais que derrière il avais un grillage dans le quel un trou avais été fait et qui menais a un champ. Je connaissait cette maison et ses alentours du au nombreuses soirée que j'avais fait ici. Je tire donc Nathan dans le champ pour être sur que nous serions seul. Je lui fait prendre place sur l'herbe puis lui tend la bouteille pour lui faire comprendre qu'il dois bel et bien boire la même quantité d'alcool que moi si l'on veux pouvoir faire quelque jeu qu'il sois. Il allais prendre la bouteille lorsque finalement je me ravise et garde la bouteille et fait un petit sourire machiavélique.

Je m'installe a quelques centimètres de lui puis prend une grande gorgé d'alcool. Je repose la bouteille puis me tourne vers lui, attrapant rapidement son visage. Je colle nos deux bouche puis dans un baiser fait passer l'alcool de ma bouche a la sienne.

Ça serai mentir de dire que ça ne m'a pas plus ! Je m'écarte un peu tout en me léchant les lèvres de façon avide. Je murmure un « délicieux » tout en le regardant dans les yeux. Je lui montre en suite la bouteille et lui demande sur un air taquin

- Tu veux que je m'occupe de te faire boire et tu veux continuer tout seul ? En bon esclave que je suis je me soucis du bien être de mon maitre.

Ça n'avais pas vraiment été un vrais baiser et donc s'il acceptais que je continue peut être que les choses allais changer ?

codage : MlleAlys
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SÉLECTIONNÉ] C'était il y a 1 an... [Nath/Léo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]
» Il était une fois Sophie la girafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss Academy ♥ :: Ailleurs dans le monde :: DANS LE RESTE DU MONDE-
Sauter vers: