LE FORUM EST OFFICIELLEMENT FERMÉ. MERCI AUX MEMBRES ♥ (il reste cependant ouvert aux anciens pour qu'ils terminent leur RP et récupèrent leurs écrits).
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AIDE - 3 - Débuter dans le RPG ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiss Master
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Mes messages : 564

MessageSujet: AIDE - 3 - Débuter dans le RPG ~   Jeu 26 Avr - 9:46




Débuter sur un Forum RPG.





1. Savoir où on se trouve.
La première chose à faire lorsqu'on arrive sur un forum RPG est de lire attentivement le contexte de celui-ci, avant même de s’inquiéter du règlement et autres informations plus générales. Bien comprendre le contexte est très important car il ne suffit pas d’avoir son personnage en tête, il faut qu’il corresponde au contexte mis en place. On ne fera pas apparaître un démon dans un forum réaliste, ni une écolière amoureuse dans un forum de vampire (à moins bien sûr d’avoir l’envie de créer un personnage original comparé aux autres, mais encore dans ce cas il faut veiller à ne pas contredire le contexte et à avoir l’accord des dirigeants du forum).

Une fois le contexte lu et bien compris, il est tout aussi important de s’intéresser aux règles du forum. Sachez que tous les forums n’accepte pas les mêmes choses de la part de leurs membres, comme par exemple les textes érotiques qui sont proscrits sur certains et presque omniprésents sur d’autres. Il est inutile de rejoindre un forum si on n’est pas en accord avec son règlement et si on n’a pas l’intention de le respecter, ça ne risque que de vous dégoûter du RP pour de bon. Bien sûr, on n’est pas à l’abri d’un staff désagréable, trop autoritaire,… même en lisant le règlement, mais au moins on a une première idée de ce qui risque de nous attirer des ennuis.

L’étape suivante est la création de votre personnage et la rédaction de sa fiche de présentation, obligatoire dans 99% des forums RPG. Cette étape peut paraître ennuyeuse, vous préféreriez commencer directement à faire vivre un personnage, mais puisqu'il est impossible de la passer, autant tenter de la rendre plus amusante.


2. Les bases de votre personnage.
Avant tout, il vous faut savoir que tout le monde n’a pas la même méthode en ce qui concerne la création d’un personnage. Certains partiront d’une image pour trouver un nom et une histoire, d’autres choisiront d’abord une histoire et puis tenteront de trouver une image qui lui correspond, et d’autres encore préféreront trouver un nom avant de s’intéresser au reste. Il n’y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise technique pour commencer son personnage, je vous expliquerai donc ma technique personnelle, sachant qu’il ne vous restera qu’à en trouver une autre par après si elle ne vous convient pas.

Ma technique est la première citée plus haut, trouver une image puis lui « donner vie » en lui trouvant un nom et une histoire qui lui « ressemblent ». N’oubliez pas que les forums n’acceptent pas, pour la plupart, que vous choisissiez n’importe quelle taille d’avatar au hasard  et qu’il vous faudra donc sélectionner une image qui peut correspondre au format demandé par le forum. De préférence, en ce qui concerne l’avatar, utilisez une image claire où on peut voir la couleur d’yeux et de cheveux de votre personnage. Ce n’est qu’un détail mais ça permettra plus tard à vos partenaires de RP de n’avoir pas à lire entièrement votre description pour ces informations plutôt générales. Bien sûr, je ne vous ferai pas l’affront de vous dire que votre description physique correspondra à votre avatar et qu’il ne faudra donc pas choisir une image qui ne ressemble pas du tout à ce que vous avez en tête pour votre futur personnage.

Une fois l’image trouvée, recadrée et redimensionnée selon les demandes du forum (quoique vous puissiez faire ça plus tard, ça n’a pas vraiment d’importance), trouvez-lui un nom. Certains forums demanderont un prénom seulement, d’autres réclameront un prénom et un nom de famille, renseignez-vous auparavant. Prenez le temps qu’il faut pour trouver ce nom, n’oubliez pas que vous ne pourrez pas en changer en cours de route, contrairement à votre avatar qu’il y a peut-être moyen de changer, et encore. De préférence, choisissez un nom qui corresponde au contexte (dans un forum se déroulant au Japon, il semble logique que votre personnage ait un nom Japonais, sauf s’il vient d’ailleurs, tout comme en Amérique un personnage aura de préférence un nom américain à moins que ça ne s’explique dans son histoire). N’utilisez en aucun cas de nom dans lesquels vous ajouterez des décorations (chiffrées ou symboliques) elles ne sont que très rarement acceptées, et surtout assez mal vues. Pensez aux majuscules, ça fait toujours plus sérieux, et évitez autant que possible les noms complets de personnages déjà existants (Harry Potter, Leonardo Dicaprio, Lisa Simpson, Raito Yagami,…) un forum RPG demande de l’imagination, il est un peu dommage de ne pas créer soi-même son personnage du début à la fin.


3. La fiche de présentation.
Vous avez désormais un avatar et un nom. Qu’est-ce qu’il reste ? Et bien vous le découvrirez en jetant un coup d’œil au modèle de fiche de présentation. Habituellement, on vous demandera une description physique et psychologique de votre personnage, ainsi qu’une histoire. Dans un premier temps, je conseille de penser à votre histoire, il sera beaucoup plus simple de s’inquiéter des descriptions par après.

Mais comment rédiger une histoire suffisamment longue que pour être accepté sur le forum ? Certains ont bien des difficultés en ce qui concerne leur fiche de présentation pour développer une histoire sur une vingtaine de lignes, par exemple. Selon moi, la façon de procéder la plus simple pour un débutant, certes un peu long mais fonctionnel, est la méthode du « question-réponse ». Je m’explique : Lorsque vous avez une idée principale de la vie de votre personnage avant le forum, écrivez là le plus simplement possible sans entrer dans le moindre détail.

Kelly a vécu seule avec son père, il est mort, elle est partie vivre chez ses grands-parents puis elle a décidé de partir pour New-York.

Voilà la trame à partir de laquelle vous allez créer votre histoire. Très court n’est-ce-pas ? Ne vous inquiétez pas, ça va vite s’arranger. A partir de cette phrase toute simple, pensez aux questions les plus générales possibles qui vous viennent à l’esprit lorsque vous la lisez. Dans le cas présent :

  • Pourquoi vivait-elle seule avec son père ?
  • Comment son père est-il mort ?
  • Quelle a été sa relation avec ses grands-parents ?
  • Pourquoi a-t-elle voulu partir pour New-York ?

Il y a peut-être des questions plus générales encore, mais ce n’est bien sûr qu’un exemple et il vous faudra trouver vous-mêmes les questions qui correspondent à votre histoire. En tout cas, maintenant que vous avez ces questions, il suffit d’y répondre tout en recopiant la phrase.

Kelly a vécu seule avec son père parce que sa mère est morte en couche, son père est mort d’un accident de voiture, elle est partie vivre chez ses grands-parents avec lesquels elle ne s’entendait pas et a décidé de partir pour New-York pour s’éloigner d’eux et parce qu’elle rêvait de devenir une grande actrice.

Et voilà, votre tout petit texte a déjà plus que doublé de volume. Maintenant trouvez de nouvelles questions qui entrent plus dans les détails ou qui concernent les nouveaux éléments apportés.

  • Son père l’a-t-il considérée fautive de la mort de sa mère ?
  • Si oui,  le lui a-t-il montré ? Comment ?
  • Pourquoi ne s’entendait-elle pas avec ses grands parents ?
  • Qu’est ce qui lui a donné envie de devenir actrice ?


Et voilà, vous avez compris le principe, maintenant que vous avez de nouvelles questions vous pouvez allonger le texte, le texte allongé vous pouvez trouver de nouvelles questions, jusqu'à ce que le texte vous semble assez long et qu’il vous paraisse complet sans pour autant devenir lourd. (attention, trouver autant de question possible est mieux pour être sûr de ne rien oublier de la vie de votre personnage, néanmoins dire comment était habillée Kelly le jour de l’accident de son père et quel était le plat préféré de sa grand-mère n’apportera rien à votre histoire, il vous faudra donc trier les questions pour ne garder que celles qui ont vraiment un intérêt dans l’histoire). Bien sûr, vous ne vous contenterez pas de la version schématisée que vous obtiendrez grâce aux questions réponses, une fois que vous avez tous les détails qui vous semblent intéressants, tentez de les mettre en forme comme si vous écriviez un fait divers avec une ponctuation correcte, de bonnes tournures de phrases et en faisant aussi peu de fautes que possible, ça ne rendra que votre texte beaucoup plus agréable à lire. Et surtout, n’oubliez pas que relire votre histoire est loin d’être inutile, il se peut que vous trouviez des incohérences ou que certaines parties vous inspirent de nouvelles idées, plus vous le relirez, plus vous l’éditerez, et plus vous l’éditerez plus il y a de chance qu’il soit exactement comme vous le souhaitez.

L’histoire est donc écrite, c’est un grand pas ! Restes maintenant les descriptions physiques et psychologiques, qui peuvent être un peu plus compliquées à réalisées même si la même méthode peut être employée pour les rédiger. A nouveau, je vous rappelle que votre description physique doit correspondre à votre avatar au moins pour l’essentiel (si votre avatar est blond, votre personnage n’est pas roux, si votre avatar a une cicatrice ou un tatouage, votre personnage l’a aussi). Recommençons donc à partir d’une phrase globale.

Kelly est blonde aux yeux bleus, mince, habillée d’une veste rouge foncée et d’un t-shirt noir.

Non non ! Elle n’est pas habillée d’une veste rouge et d’un t-shirt noir, et il est important de le mentionner car il arrive souvent que certains voient leur personnage obligatoirement habillé comme leur avatar. Quand je dis ressembler à l’avatar, je parle bien sûr des caractéristiques physiques, pas de la tenue vestimentaire ou du maquillage, n’oubliez pas que votre personnage n’est probablement pas un dégoûtant qui ne se change jamais et qu’il est donc évident qu’il n’aura pas toujours cette tenue. Vous généraliserez plutôt les goûts vestimentaires.

Kelly est blonde aux yeux bleus, mince, et aime s’habiller avec des couleurs sombres.

Voilà, maintenant vous pouvez poser les questions qui vous passent par l’esprit. Là où ça risque de se compliquer un peu, c’est que les questions vous paraîtront sans doute moins évidentes qu’avant. En effet, dans votre première phrase il se peut qu’il y ait beaucoup de choses auxquelles vous n’ayez pas pensé. Par exemple, avez-vous par vous-même pensé à parler de la tenue ? Et pourtant, ça fait partie du physique !

  • Ses cheveux sont-ils court ? Longs ? Ondulés ? Lisses ? Naturels ou non ?
  • Ses yeux sont bleus, oui, mais clairs ou foncés ? Petits ou grands ? En amandes ?
  • Comment est le reste de son visage ? A-t-elle un nez petit retroussé ou gros et droit ? Ses lèvres sont-elles fines et rosées ou pulpeuses et foncées ?
  • Quelle est sa couleur de peau ? A-t-elle des tâches de rousseurs, beaucoup de grains de beauté, une cicatrice ?
  • Elle est mince, oui, mais est-elle plate ou a-t-elle tout de même des formes ? Athlétique ou pas ? Est-elle petite ou grande ?
  • Elle aime les couleurs sombres mais s’habille-t-elle de façon provocante ou sage ? A-t-elle des préférences pour les jupes ou pantalons ? A-t-elle des manies vestimentaires ? A-t-elle l’habitude d’avoir des accessoires ou des bijoux ? Se maquille-t-elle ou pas ? Si oui de façon discrète, modérée ou extravagante ?
  • A-t-elle une démarche particulière ? Une façon de se tenir ? Son visage-est-il expressif ?

Aviez-vous pensé à tout ça ? Et bien si ce n’est pas le cas dites-vous que vous allez, grâce à ces questions pourtant pas si détaillées que ça (on ne vous demande pas de situer chaque grain de beauté ou de donner le nombre exact de ses cheveux) Et il y en a encore plein d’autres auxquelles vous penserez peut-être, si ça vous aide regardez une personne et notez tout ce qui vous vient à l’esprit quant à son physique quand vous le regarder, ça peut vous aider. Pour la psychologie, c’est encore un peu plus compliqué parce qu’elle dépend vraiment de chaque personnage, et c’est là qu’avoir rédigé votre histoire en premier peut vous aider. Lorsque vous parlez de la psychologie de votre personnage, vous ne devez pas oublier qu’elle dépend de son vécu, pas seulement de ce qui est inné. Kelly peut-être naturellement possessive et charismatique, mais peut-être connait-elle un blocage vis-à-vis des gens de son âge parce qu’elle a perdu ses parents et eux non. Peut-être que l’accident de son père lui a donné peur des voitures ? Et si elle a envie de devenir actrice il semble illogique qu’elle n’aime pas se montrer en public. A nouveau, vous pouvez vous aider en pensant aux gens qui vous entourent et en décrivant leur caractère, dites-vous que plus votre personnage a un caractère détaillé en ce qui concerne ce qu’il aime et n’aime pas (sans basculer dans l’exagération de sa couleur préférée et de son chiffre porte-bonheur), de ce qui lui fait peur, de ce qui le met en colère et de ce qui lui fait au contraire plaisir, plus il sera réaliste. Et n’oubliez pas, et ça concerne aussi votre physique, personne n’est parfait, si votre personnage n’a aucun défaut autant au niveau physique (tout le monde a un complexe) qu’au niveau psychologiques (connaissez-vous quelqu'un qui n’est pas un peu gourmand ou paresseux ?), il paraîtra tout de suite moins vivant, moins réaliste.

Et voilà, à partir d’ici vous êtes en mesure de créer votre fiche de personnage sans soucis, ou au moins avec plus de facilité que vous n’en aviez au tout début, en tout cas je l’espère. Votre fiche postée, validée par un membre du staff parce que vous avez bien travaillé pour que votre personnage soit une personne à part en tiers et non un simple passe-partout qui changera de personnalité en fonction de votre humeur du jour, il va vous falloir vous concentrer sur une partie plus amusante mais aussi plus compliquée dans un certain sens, le RP.


4. Bien choisir son partenaire.
Avant de vous lancer dans votre premier RP et dans les suivants, il s’agit de bien choisir votre partenaire. En effet, beaucoup se contenteront de foncer dans le tas et de choisir la première personne libre (parfois vous n’aurez pas le choix selon la disponibilité des gens et le nombre d’inscrits sur le forum), mais c’est le meilleur moyen pour être vite lassé de votre RP et perdre votre cadence de réponse jusqu'à tout lâcher parce que vous n’avez plus d’idées.

Donc, autant que possible, jetez un coup d’œil aux demandes de RP déjà présentes (la plupart du temps une section existe sur le forum pour trouver des partenaires) et, avant d’y répondre, consultez au moins en diagonale la fiche de l’autre personnage et quelques-uns de ses RPs. Ainsi vous vous épargnerez la mauvaise surprise de tomber sur un personnage qui ne colle pas du tout au vôtre (deux personnages passifs, c’est la meilleure façon d’avoir un RP ou il ne se passe rien et qu’on voudrait fuir en courant) ou sur des textes qui ne vous conviennent pas tant au niveau du nombre de lignes que de la qualité d’écriture (ne pensez pas que les gens qui écrivent moins sont obligés de rester avec ceux qui écrivent autant qu’eux, mais dites-vous qu’il n’est pas agréable pour quelqu'un qui poste 50 lignes à chaque fois de ne recevoir que 10 lignes en réponse, et que d’un autre côté ceux qui écrivent peu le font parfois parce qu’ils n’aiment pas lire des textes trop longs). La plupart du temps, vous aurez de toute façon un minimum de lignes demandées pour chaque post, ce qui vous permettra de ne pas tomber trop bas non plus, à condition que ce soit assez bien surveillé.

Si vous avez de la chance, vous aurez trouvé une personne dont le style d’écriture vous convient, dont le personnage vous plait et qui écrit un nombre de lignes qui vous parait très bien (n’oubliez pas qu’il est très rare de parvenir à trouver quelqu'un qui corresponde à tous vos critères, aussi sans vous jeter sur le premier venu n’attendez pas non plus votre idéal pour commencer le RP, vous risquez d’avoir des cheveux blancs avant de le trouver).


5. Débuter un RP.
Une fois votre partenaire trouvé, c’est à vous de voir si vous préférez lancer un RP sans rien décider avant, en considérant que ce qui devra se passer se passera, ou si vous jugez qu’il vaut mieux avoir déjà une petite idée de ce que ce RP amènera. Personnellement, je conseille d’avoir au moins une idée de situation pour commencer un RP, même si ça se résume à « j’arrive dans une nouvelle école, je dois trouver quelqu'un pour me la faire visiter ». Plus vous serez original dans votre idée, plus il y a de chance qu’elle vous plaise et que vous ayez envie d’y répondre par après, car il n’y a rien de plus agaçant que de se retrouver face à un texte et de se dire « pffff, je ne sais pas quoi écrire… il ne se passe rien ! »

D'un autre côté, il peut être intéressant de déjà convenir avec votre partenaire de la relation qui liera vos personnages par après. Je ne le conseille pas spécialement car ça peut amener des problèmes si tout compte fait votre personnage a une raison ou une autre dans le RP de contredire ce choix de départ, néanmoins soyez toujours sûr pour les attentes spécifiques que vous avez les mêmes que votre partenaire, pour éviter une déception (Si vous voulez un RP érotique ou un combat, dites-le directement car votre partenaire peut très bien vous dire que ce n’est pas son truc et qu’il préfère autre chose, au moins vous serez fixé directement).

Voilà, il ne reste alors qu’à décider de qui sera le premier posteur, sachant qu’il existe une règle essentielle dans tout RP et qui ne devra jamais vous sortir de la tête : vous contrôlez votre personnage, pas celui de l’autre, et vous n’avez pas à le faire agir de quelle que façon que ce soit (à moins d’un accord en dehors du RP pour le faire avancer un peu plus facilement). Même faire arriver le personnage de l’autre dans un lieu ne se fait pas, selon moi, c’est à lui à décider s’il est habillé en clown, et si c’est bel et bien ce qu’il décide, avouez que vous ne direz pas que vous voyez arriver un beau jeune homme distingué comme vous l’auriez fait avant qu’il décrive sa tenue.


6. Rédiger un poste.
Et voilà, vous commencez à rédiger votre post. Il aura fallu le temps, mais vous y êtes enfin et vous n’en êtes pas peu fier. Mais une fois que vous en êtes arrivé là, comment parvenir à écrire le bon nombre de lignes sans alourdir votre texte et en le rendant le plus intéressant possible pour l’autre ?

Une chose est importante avant tout, car il ne faut pas faire une fixation non plus sur le nombre de ligne que vous rédigez : la qualité prime sur la quantité. Bien sûr, si le forum demande un minimum de 15 lignes ou si votre partenaire vient d’en poster 30, ne vous contentez pas de cinq lignes de qualité, mais ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas à écrire autant que vous le souhaiteriez ou autant que votre partenaire s’il écrit beaucoup, il sera sans aucun doute beaucoup plus content d’une réponse de 20 lignes intéressantes à lire que d’une de 30 comme lui où il n’a qu’une vie : lire en diagonale pour en arriver au fait.

Le problème maintenant, c’est d’arriver à trouver un équilibre, et c’est probablement ce qu’il y a de plus difficile de le RP. D’un côté, vous n’allez pas vous contenter de dire que votre personnage se lève et va en cours, où il rencontre l’autre. Avec ça vous ne tiendrez pas même trois lignes. D’un autre, si vous commencez à décrire toute la chambre, puis chaque action que fait votre personnage dans les moindres détails, puis toute la classe, puis tous les élèves qui s’y trouvent,… Vous aurez cent lignes avant d’avoir écrit quoique ce soit qui intéresse vraiment l’autre posteur. Le tout, c’est de parvenir à apporter une ambiance via vos descriptions, sans que ça ne devienne une simple analyse systématique de tout ce qui vous entoure.

Il existe quelques détails importants pour ne pas se retrouver avec des incohérences et pour gagner quelques lignes par la même occasion :

  • Situer le moment de l’action dans la journée est essentiel pour éviter de voir l’autre raconter qu’il fait nuit alors que vous aviez imaginé votre scène en pleine journée. Pas besoin de donner d’heure, on ne vous demande pas un compte-rendu, mais tentez de glisser des petites phrases claires et qui ne rendront pas votre texte trop formel (par exemple : le soleil était à son zénith, la lune éclairait le paysage, le soleil se levait à l’horizon,…) Vous pouvez faire plus ou moins subtil selon votre envie mais tâchez juste de ne pas être trop subtil, il ne faudrait pas non plus que ça échappe à votre partenaire.

  • Décrire la tenue de votre personnage peut paraître futile mais il permettra à votre partenaire d’écrire par après si cette tenue le choque, lui plait,… par ailleurs il existe certains postes où il est vraiment important de le préciser. Prenez une scène érotique, si vous aviez prévu de faire porter une chemise à votre personnage, il serait bête que votre partenaire dise qu’il soulève votre t-shirt. Bien sûr il y a plus gênant comme situation, mais ça reste plus pratique de le décrire, sans oublier qu’il n’est pas nécessaire de le répéter à chaque poste, à moins que votre personnage ne se change, du début à la fin l’autre se doutera bien qu’il n’a pas transformé ses vêtements.

  • Citer et expliquer l’humeur de votre personnage au moment de l’action est très important. Pourquoi ? Parce que c’est ce qui va déterminer si le RP se passe bien ou mal. Vous-même, si vous êtes déjà grognon lorsque vous arrivez devant quelqu’un, vous ne prendrez pas de la même façon une remarque taquine qu’il vous ferait si vous étiez d’excellente humeur. Sans non plus vous étalez sur tous les états d’âmes de votre personnage, parce que votre partenaire ne va pas forcément s’y intéresser plus que ça, pensez à sous-entendre l’humeur de votre personnage et à lui donner une raison, s’il a raté son bus le matin même et qu’il n’a donc pas su se présenter à un rendez-vous important, vous gagnez quelques lignes, une humeur logique, et vous pourrez même trouver ça drôle !

  • Décrire le lieu de l'action est toujours intéressant, néanmoins ne choisissez pas de lieu trop grand si vous ne voulez pas vous perdre complètement dans les descriptions. D'un côté, il est gênant de se retrouver avec un escalier qui disparaît alors que vous l’aviez clairement en tête mais que l’autre pas, d’un autre si vous devez commencer à donner les plans de tout un bâtiment, votre partenaire ne va jamais les lire. Parfois vous n’aurez pas le choix, et dans ces cas tentez de faire votre possible pour être clair tout en entrant pas trop dans les détails (dans un bâtiment complet, dites le nombre d’étage et celui auquel vous allez, dites la porte que vous prenez et ce qu’il y a derrière les autres, mais ne commencez pas à décrire le papier peint, le tapis et les tableaux comme vous le feriez dans une petite pièce). Et justement, quand au contraire vous êtes dans un lieu de taille moyenne, pensez, sans non plus y passer 20 lignes, à décrire ce qu’il y a dans la pièce et l’endroit où se trouve chaque chose pour qu’une télévision n’apparaisse pas là où vous imaginiez un pot de fleur.

Une fois que vous vous êtes penché sur ces quatre points essentiels, vous avez sûrement déjà gagné quelques lignes comparées à celles que vous aviez auparavant. Bien sûr vous ne pourrez pas utiliser ces descriptions-là à chaque poste, votre tenue reste la même, tant que vous êtes dans une pièce les meubles ne bougent pas tout seul, votre humeur générale n’a pas besoin d’être répétée à longueur de temps et la journée ne passe pas en un poste. Aussi, peu importe l’endroit où vous vous trouvez dans le RP, il existe quelques descriptions qui vous permettront de gagner des lignes et de donner un peu plus de vie à votre texte. Bien sûr, ces descriptions sont à utiliser avec modération, si vous utilisez tout d’un coup dans les moindres détails, vous aurez 90 lignes mais on aura l’impression de passer trois pages à lire la description détaillée d’une poignée de porte, et ce n’est pas l’effet espéré.

  • Décrivez ce qui vous entoure de manière à laisser comprendre, d’une certaine façon, ce qu’en pense votre personnage. Ne commencez pas à décrire en détail une fontaine ou des fleurs si votre personnage n’est pas du genre à regarder la nature, par contre n’hésitez pas à dire que le ciel est d’un bleu magnifique si au contraire il aime perdre son temps la tête dans les nuages. Il a peur d’un chien ? Décrivez le chien dans les moindres détails comme si vous en aviez peur vous-même, en le caricaturant comme s’il s’agissait d’un véritable monstre. Et surtout pensez à prendre en compte la description de votre partenaire. Si son personnage a des cheveux bruns et de jolis yeux verts, sans forcément vous extasier dessus si ce n’est pas dans la nature de votre personnage, écrivez le juste pour signifier que vous l’avez lu et que vous ne vous êtes pas contenté de faire votre petit texte de votre côté sans en avoir rien à faire de l’autre, de même lorsqu'il s’amuse à décrire une tenue, dire si votre personnage aime cette tenue ou pas ne mange pas de pain, et ça ne déplaira pas à l’autre de se sentir lu.

  • Utilisez les pensées de votre personnage pour éviter de passer votre poste à ne faire que décrire tout et n’importe quoi. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas deviner ce que l’autre ne vous dit pas simplement parce que vous êtes très doué, mais que vous pouvez néanmoins affirmer que votre personnage se sent mal à l’aise vis-à-vis de quelque chose, qu’il est méfiant ou au contraire qu’il accorde une confiance aveugle à celui qui lui fait face. Pas besoin de faire parler votre personnage pour qu’il ait une opinion, profitez de ce qui vous entoure pour dire ce que votre personnage en pense, comme vous-même vous vous laisseriez emporter par le fil de vos pensées sans avoir besoin de les réciter à voix haute.

  • Ajoutez de la gestuelle à votre personnage. Lorsque vous parlez, vous avez souvent tendance à associer une gestuelle à ce que vous dites, et même lorsque vous ne parlez pas il vous arrive de repousser une mèche de vos cheveux, de vous gratter la nuque, de sourire, de rire, de faire la moue, de serrer les poings,… Tout ça est essentiel pour que votre personnage ne soit pas plat, la gestuelle est très importante dans la communication, qu’elle soit verbale ou non, alors n’hésitez pas à l’utiliser pour démontrer ce que ressent votre personnage sans avoir pour autant à l’écrire tel quel. Aussi, pensez à l’autre qui s’est amusé à décrire la gestuelle de son propre personnage. Il s’est mordillé la lèvre ? S’est gratté la nuque ? Ne vous contentez pas de le lire, écrivez que votre personnage l’a remarqué, et vous pouvez même lui faire interpréter la gestuelle de l’autre. Vous-même serez assez déçu si vous écrivez que votre personnage rougit et que l’autre ignore complètement, alors pensez à lui offrir ce que vous attendez de lui pour éviter qu’il ne décide de ne plus faire aucune gestuelle puisque de toute façon ça ne servira à rien.

  • Le secours des PNJ peut toujours être utile lorsqu'on commence à bloquer dans un RP. Un PNJ, avant tout, c’est un personnage qui n’est pas le vôtre mais que vous jouez comme s’il s’agissait du vôtre en l’ajoutant à votre poste. Il peut-être tel que vous l’imaginez et dire tout ce que vous voulez, c’est comme un deuxième personnage qui vous appartiendrait et qui pourrait intervenir à un moment où à un autre pour apporter un peu de piquant à votre RP. Bien sûr, cette technique n’est pas à utiliser à longueur de temps non plus, si 5 personnages apparaissent dans 5 postes, ça va devenir agaçant. Aussi, n’oubliez pas que le personnage qui intervient doit avoir sa personnalité propre et qu’il est donc important de la faire comprendre à votre partenaire, si vous vous contentez de dire qu’une petite brune se pointe sans préciser qu’elle est sexy et provocante à souhait, comment voulez-vous qu’il se doute que vous allez entamer une crise de jalousie ? Dernièrement, ne faites pas apparaître de PNJs inutiles. Qu’un personnage extérieur de votre création intervienne dans votre poste, ça n’a rien de dérangeant, mais que vous commenciez à décrire l’ensemble des personnages qui passent dans le coin alors qu’ils ne vous adressent pas même un regard, ça ne sert à rien.

  • Un retour vers le passé, enfin, peut être une bonne astuce quand on manque d’idée mais qu’on ne veut pas rendre un poste trop cours. Préférez par contre faire penser votre personnage au passé plutôt que de faire un flash-back, histoire d’éviter que vous ne perdiez complètement le fil des émotions de votre personnage au moment du RP en le mélangeant avec celui du flash-back. Si vous mentionnez que votre personnage repense à une journée qu’il a passé à la plage avec sa petite sœur et où elle lui a trouvé un joli coquillage qu’il a désormais accroché autour de son cou, vous vous y retrouverez plus facilement que si vous faites toute une partie où vous raconter cet autre récit avant de replonger dans le RP pour dire qu’il s’en souvient. Aussi, ne mettez pas de retour vers le passé incohérent, une assiette de spaghettis bolognaise ne devrait pas vous faire penser à votre petit chat qui s’est cassé une patte en tombant de la table il y a deux ans.



7. Ne pas laisser tomber.
Pour terminer, n’oubliez pas que certains vous répondront très rapidement (tentez vous-même de ne pas mettre plus de trois jours pour répondre sinon ça devient lassant pour l’autre) mais que d’autres ne vous accorderont qu’un post par mois, et encore. Pour cette raison je vous conseille de ne pas vous contenter d’un seul RP à la fois de manière à ne pas perdre patience et décider de quitter le forum où vous vous trouvez. Bien sûr, certaines jugeront que, pour se repérer d’un point de vue chronologique, il est plus simple de n’avoir qu’un poste à la fois, et c’est d’ailleurs ce que je pense moi-même, mais il est évident qu’arrivera un jour ou vous ne saurez plus jouer votre personnage si vous vous fixez à cette décision. Pourquoi ? Parce que répondre après un mois d’inactivité rend toujours la « reprise du personnage » compliquée, vous ne savez plus exactement quelle est sa personnalité, sa façon de réagir,… et vous vous sentez un peu perdu dans votre propre RP que vous devez même peut-être relire pour savoir exactement ce qu’il s’y passe. Aussi, beaucoup trop de gens abandonnent un forum du jour au lendemain sans prévenir et vous risquez de découvrir après deux mois de longue attente pour votre unique RP que la personne a décidé de partir sans vous en tenir informé. Ce sera décourageant, très énervant même, mais tentez de ne pas vous laisser abattre et contentez-vous de faire comme si le poste n’avait jamais existé, ou modifier votre dernier poste pour faire « partir » votre personnage d’une manière ou d’une autre, ainsi ce ne sera pas seulement un RP abandonné.

Aussi, et même si ça peut vous sembler dur parce que c’est assez gênant à dire, n’hésitez pas une seconde à prévenir votre partenaire si un RP ne vous convient plus, si vous ne trouvez plus comment lui répondre et si vous voulez arrêter. Certains le prendront plus mal que d’autres mais il reste plus poli de prévenir plutôt que de se forcer une ou deux fois puis de tout simplement abandonner sans prévenir. Dites-vous que, même si c’est énervant d’apprendre qu’on ne veut plus de vous, vous préféreriez être tenu au courant plutôt que d’attendre pour rien qu’on vous réponde. Et il en va de même si vous abandonnez le forum entier, ou même s’il s’agit d’une simple absence : prévenez les personnes avec lesquelles vous postez. Même si vous avez déjà écrit dans le panneau des absences du forum, il est possible qu’ils ne l’aient pas lu, un MP ne vous prendra que peu de temps et c’est la moindre des politesses pour la personne qui a passé du temps à vous répondre pour partager avec vous la joie du RP.

Et voilà, j’espère que j’ai pu vous aider à découvrir comment bien débuter dans le RP et j’espère que vous y trouverez votre bonheur. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter par MP sous mon compte "Kira Stone". Je ferai de mon mieux pour vous répondre, tout comme j’ai fait de mon mieux pour rédiger ce texte de manière à aider les débutants.


C O D E © W H A T S E R N A M E .


___________________________________________
Compte fondateur de la Kiss Academy
Revenir en haut Aller en bas
 
AIDE - 3 - Débuter dans le RPG ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cotte de maille
» Parrainage ▬ Besoin d'aide pour débuter ?
» Conseil pour débuter dans AM2 [ORICY63]
» Sans l'aide de la diaspora, Haïti sombrerait dans la misère
» L'aide de 1 million dollar US promit du Cameroun à Haiti dans la tourmente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss Academy ♥ :: La où Tout Commence :: AVANT DE COMMENCER-
Sauter vers: